Avant de vous présenter le deuxième look avec ma robe Carolyne de chez ATODE, je dois d’abord vous remercier pour vos si gentils messages sur les réseaux sociaux suite à la publication de mon tout premier look. Je ne m’attendais pas à autant de commentaires positifs. Du coup, moi qui doutais tellement et ne me sentais pas vraiment légitime à prendre la pose, je pense vraiment que je renouvellerai l’expérience des shootings photo pour vous présenter des looks éthiques issus de ma capsule wardrobe (Ca y est c’est officiel j’ai passé le cap!!!).

D’ailleurs tous les éléments qui composent ce deuxième look font partie de ma garde-robe capsule d’hiver, que je compte vous présenter très vite dans son intégralité. Ce look est un peu plus féminin (merci les petites boots à talons) et serait parfait pour une petite sortie cinéma, ou avec des copines.

 

Robe Carolyne ATODE (made in France à Marseille avec des tissus européen, en laine flanelle grise, doublée coton)-

Cardigan Marius de Balzac Paris (fabriqué au Portugal. Cette marque ne se revendique pas écolo, mais fabrique quasi tous ses vêtements en Espagne et au Portugal, où l’on est sur des conditions de travail des employés) –

– Bottines Nina en cuir végane de Good Guys don’t wear Leather (fabriquées au Portugal en cuir végane et nubuck végane, a reçu le label PETA, le talon est juste à la bonne hauteur pour pouvoir marcher toute la journée confortablement) –

Sac en cuir végane, modèle Isshiki noir de  Matt&Nat (fabriqué en Chine mais Matt&Nat s’assure des conditions dans lesquelles sont réalisés les sacs, leur doublure est en nylon issu de bouteilles recyclées) –

– Bonnet Oxfam (confectionné de façon éthique en Bolivie grâce au commerce équitable. L’ONG soutient de nombreux projets de développement dans le monde)-

Collants Bleuforêt ( leurs collants sont fabriqués en France (sauf leur série spéciale en nylon fabriqués au Japon) à partir de fils européens dans une tricoterie équipée de sa propre centrale hydroélectrique afin de limiter son impact environnemental) –

– Collier 2ème main (acheté chez Les petits Riens, une entreprise d’économie sociale belge qui grace aux ventes dans ses boutiques de deuxième main et aux dons des particuliers, peut proposer en plus de ses actions sociales d’accueil des SDF ou autres, des actions de réinsertions et ainsi donner un travail et une formation à des personnes en marge des circuits traditionnels du travail) –

Et voilà pour aujourd’hui. Le reste arrive très vite puis je prendrai une petite pause pendant les vacances de Noël pour vous retrouver en 2017 pleine de motivation pour encore essayer de changer quelques habitudes et de réduire ensemble notre impact sur la planète.

Très bonne journée à vous

Emm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *