SimplementEmm Slow cosmétique logo

Découverte de la Slow Cosmétique

La Slow Cosmétique vous connaissez? Personnellement, je connaissais ce ‘label’ de réputation évidemment et aussi le mouvement qui lui est lié mais sans en connaitre réellement les détails, aussi lorsque j’ai eu la chance d’être invitée il y a quelques mois à un événement Slow Cosmétique organisé à Bruxelles,  cela a été l’occasion rêvée d’apprendre plein de choses sur les composants de nos produits cosmétiques et sur la mention Slow Cosmétique.

Et oui, Slow cosmétique est une mention et non un label. Chaque année l’association Slow Cosmétique donne cette mention à des marques pour la qualité de leurs produits cosmétiques. La formulation de ses produits doit être le plus possible naturelle faisant la part belle aux ingrédients issus de l’agriculture biologique et surtout exempte de produits tels que les silicones, perturbateurs endocriniens et autres produits issus de l’industrie chimique.

Le truc qui est vraiment intéressant avec ce mouvement slow cosmétique et cette mention c’est que cela ne tient pas uniquement compte des ingrédients utilisés par la marque mais aussi de sa démarche dans sa globalité c’est à dire que son éthique, son marketing et le côté écologique sont aussi très importants. Comme le rappelle la charte Slow cosmétique, il s’agit de promouvoir une cosmétique intelligente (répondant à de réels besoin), raisonnable (pas de marketing vous faisant croire au miracle et vous poussant à surconsommer), écologique (ingrédients bio et naturels, circuits courts, conception écologique) et humaine (respect du consommateur devant être traité avec honnêteté et des travailleurs ayant conçu le produit). Du coup en fonction de l’engagement des marques par rapport à ces 4 aspects à travers 80 critères précis définis par l’association, le jury décerne (ou non) la mention slow cosmétique avec 1 à 3 étoiles selon le pourcentage de critères remplis afin d’encourager les marques à progresser encore plus dans cette démarche slow. Ainsi certaines marques aux ingrédients pas jolis jolis mais à la communication très ‘greenwashing’ n’ont aucune chance de recevoir cette mention. D’autres prônant le naturel avec des produits de bonne qualité mais au marketing trop « agressif » découvrant chaque mois un actif absolument nécessaire ou vous incitant à acheter d »innombrables produits ou ingrédients pour faire vos cosmétiques maison ne pourront pas non plus être lauréates sans changer leur stratégie.

En discutant avec Julien Kaibeck (le fondateur de l’association délivrant cette mention), j’ai aussi eu la confirmation que cette mention était revue chaque année et que ce n’était donc pas un acquis permanent pour la marque qui doit s’assurer que ses engagements de départ soient toujours respectés même quand sa marque se développe et risque de perdre le côté artisanal. Des étoiles peuvent être gagnées mais donc aussi perdues si les critères ne sont plus respectés.

Du coup pour nous, consommateurs, cette mention peut vraiment nous aider à dénicher des produits simples mais efficaces (une efficacité réaliste, pas miraculeuse, car ceux qui nous vendent cela nous trompent, nous le savons) aux compos clean, et soutenu par une réelle éthique de la part des marques pour nous concocter une routine de soin naturelle et minimaliste. Les grandes marques conventionnelles usent bien souvent de techniques de communication pour nous faire croire que leurs produits sont naturels alors que ce n’est pas le cas, et c’est à nous d’apprendre à déchiffrer les étiquettes pour ne pas nous faire avoir par ce greenwashing. Nous avons d’ailleurs lors de cet événement fait une chasse aux mauvaises compos dans une salle de bain, c’était très ludique comme atelier! La encore la mention nous simplifie la tâche puisqu’elle nous assure que la composition du produit est exempte de composés issus de la pétrochimie, sans avoir à sortir sa loupe et son dico de chimie.

A l’issue de cet événement, et en ayant jeté un coup d’œil à la liste des marques lauréates de la mention slow Cosmétique, j’ai réalisé qu’en fait j’utilisais déjà beaucoup de produits de marques ayant reçu cette mention sans même en avoir conscience (comme le shampoing Pachamamai,  la crème IMWE,  le déo Clémence & Vivien, le maquillage Lilil lolo, etc). Et je sais désormais vers qui me tourner en toute sécurité lorsque j’aurais besoin d’acquérir un nouveau produit.

J’ai également reçu le livre de Julien Kaibeck ‘Adoptez la Slow Cosmétique’ que j’ai dévoré pour compléter mes connaissances sur les cosmétiques (je vous le recommande, il est vraiment plein d’info et très accessible) ainsi qu’un lot incroyable de produits Slow Cosmétique afin de pouvoir les découvrir et les tester tranquillement. Après quelques mois (ben oui, moi je prends mon temps pour vraiment tester), ces produits sont entrés dans ma routine quotidienne et j’aime réellement les utiliser, que ce soit l’huile d’amande douce dans mon bain et celui des enfants, l’eau de fleur d’oranger en hydrolat pour nettoyer mon visage avec l’aide des petites lingettes les tendances d’Emma, le savon… ben pour se laver (l’évidence absolue, haha), etc.

J’ai aussi eu la chance pendant cet événement de pouvoir faire un mini atelier où nous avons pu fabriquer un oléogel (a partir de gel d’aloé vera, d’huile de noyau d’abricot et d’une ou plusieurs huiles essentielles adaptées à notre peau), et c’était tellement simple que cela m’a envie de me lancer, même si cette envie lutte avec l’idée de ne surtout pas vouloir amasser trop de flacons d’ingrédients. Du coup je pense essayer mais avec des recettes ultra simples que Julien partage dans son livre dont beaucoup n’utilise que des produits de base se trouvant déjà à la maison et souvent dans notre cuisine. En tout cas cet oléogel est très agréable à utiliser, ultra frais et non collant (comme peut l’être parfois le gel d’aloé).

Pour tout savoir sur la mention Slow Cosmétique, comprendre les listes d’ingrédients INCI, etc., je vous invite à visiter le site de l’association Slow-Cosmetique.org (sans but lucratif afin de garder son indépendance, il est important de le rappeler!! vous pouvez d’ailleurs soutenir l’association de différentes façons), et si vous avez envie de faire quelques emplettes pour découvrir les produits des marques lauréates, vous pourrez les trouver facilement sur la plate-forme Slow-Cosmetique.com, boutique officielle des fabricants du réseau slow cosmétique. Cette plate-forme est une entité séparée de l’association, même si l’association bénéficie d’une petite commission sur les ventes afin de financer ses projets et ainsi promouvoir la slow cosmétique plus largement. Elle offre vraiment un très très large éventail de produits, ce qui est plutôt pratique pour tout commander au même endroit, mais vous pouvez aussi trouver les produits slow cosmétiques directement dans vos boutiques locales de cosmétiques naturels, ou magasins bio.

Et vous, connaissez-vous cette mention Slow Cosmétique?
Avez-vous déjà testé des produits de marques ayant reçu cette mention?