Le mois de mai est déjà fini et voici donc l’heure du petit bilan.

Comme d’habitude je poursuis tranquillement mon désencombrement avec encore ce mois-ci un certain nombre d’objets en moins chez moi et parmi eux: une vingtaine de livres, une quinzaine de CD, une paire de chaussure, un bibelot, 4 tasses, 1 planche a découper, un album photo, un lot de papeterie, 6 verres, 2 vernis à ongles; de la pâte à modeler durcie (qui a malheureusement fini à la poubelle… je n’ai pas trouvé d’option pour celle-ci), et sûrement quelques autres objets que j’ai oublié de noter, car j’avoue que je ne tiens pas un compte très strict de ce que je désencombre désormais.

J’ai aussi mis de côté des choses pour lesquelles je dois prendre le temps de les mettre en vente ou trouver à qui les donner: très nombreux livres, BD, tous nos CD, des vêtements, et mes sacs à main en cuir et mes dernières paires de chaussures en cuir, mais bien sur je n’ai pas encore trouvé le courage lol… Ceux-là sont rassemblés dans un placard. C’est cela l’avantage du minimalisme, c’est que j’ai plein de place dans tous mes placards, puisqu’ils sont tous à moitié vide mais du coup cela me gêne moins de les laisser là en attendant et j’ai tendance à laisser traîner. Il faut que je me motive pour mettre tout cela en vente ou que je trouve à qui cela sera utile pour enfin m’en débarrasser… Avec un peu de chance et de courage ils seront dans la liste des désencombrés du mois prochain.

Du côté des nouveaux objets il y a:

  • Ma commande chez Landmade avec une poêle en fer ciré, une pierre à aiguiser, une serviette de toilette en lin et un savon (que vous pouvez voir juste au-dessus)
  • Un coussin de méditation (mon dos m’est éternellement reconnaissant pour cet investissement)
  • Un lot de deux gants de démaquillage Lapiglove (je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas en acheter qu’un seul, mais bon je l’offrirai sûrement à quelqu’un…)
  • Un cardigan noir de chez Balzac, modèle Marius (fabriqué en Spain)
  • Un tshirt blanc trouvé en boutique deuxième main
  • 2 paires de chaussures pour Léon
  • 2 paires de chaussures pour Emile (ca grandit vite ces petites bêtes…)
  • Une paire de sandales Birkenstock véganes modèle arizona pour moi (et qui vont malheureusement pouvoir aller direct au placard vu le temps….)
  • 2 robes de chambres et 1 tshirt reçus en cadeau pour les enfants
  • 1 ballon, 1 jeu de diabolo et 1 jeu de raquette gagnés à la fête de l’école (méga soulagée d’avoir réussi à convaincre Léon de choisir des jouets avec lesquels il allait vraiment jouer et pas le premier gadget plastique venu!) et l’album panini des diables rouges et tous les déchets des dos des stickers 🙁

CaptureCapture2Capture3

Pendant ce mois nous avons aussi apprécié des restos en famille, 2 concerts, le premier pique-nique, la fête de l’école, la visite de papi et mamie, des promenades, des jours de pluie (malheureusement bien trop nombreux…) à faire de la pâtisserie, de la pâte à modeler, de la peinture, des jeux de société ou à regarder des films collés les uns aux autres dans le canapé…

Au final, j’ai toujours le sentiment que cela fait beaucoup de choses en plus (surtout quand certaines arrivent par surprise comme les cadeaux, ou les petits bazars que ramènent les enfants), même si ce n’est pas tant que cela. Et je réalise aussi que je continue d’acheter régulièrement des vêtements, la plupart afin de remplacer des vieux vêtements ou alors avec des vêtements chaussures veganes/éthiques me permettant de remplacer plusieurs choses par une seule. Pour cela il y a encore des progrès à faire et j’en suis parfaitement consciente…

Bref j’ai comme l’impression que mon rythme de progression ralentit, ce qui n’est pas un problème en soi mais cela me frustre parfois cette impression de faire 3 pas en avant, puis 2 en arrière (même si je sais que je vais toujours dans le bon sens). Je me sens beaucoup plus épanouie qu’avant, et j’ai l’impression de vivre beaucoup plus en accord avec mes valeurs et principes, mais je sens qu’il y a encore quelque chose qui coince. Je réfléchis beaucoup à cela depuis quelques temps et je pense que c’est vraiment lié à l’engagement personnel… enfin je crois. Plus j’y pense et plus j’ai le sentiment que j’ai réussi a réduire beaucoup mon impact négatif sur l’environnement (même si j’ai encore du chemin à faire, et que cela se fait encore petit à petit), et qu’il est temps pour moi maintenant d’avoir un impact positif sur la société, l’environnement, bref le monde quoi… J’ai vraiment envie (besoin?) de m’investir pour « redonner » ce que j’ai la chance d’avoir reçu et de trouver le bon moyen pour exprimer cette forme de reconnaissance. Et sur ce point, ma réflexion n’est pas encore totalement aboutie… Bref comme d’habitude cela cogite beaucoup dans ma petite tête… Je vous tiendrai au courant bien sûr.

A très bientôt

Emm.

10 Replies to “Désencombrement and nouveaux objets – Mai 2016

  1. Bonjour, si ça peut vous rassurer, au niveau du désencombrement je suis un peu pareille, j’avance certes, mais parfois je recule aussi avec l’arrivée de nouveaux objets, meme si je me trouve 15000 excuses pour les faire rentrer, j’ai au fond de mois, ce sentiment de culpabilité, etait ce vraiment nécessaire, vital ?
    Bref à force d’y réfléchir, je pense tout simplement que l’on se lasse de tout et qu’on a envie du renouveau, ça fait tellement bien au moral d’avoir quelque chose de nouveau, et là j’avoue que je n’ai pas trouvé de remède à ça. Je me conforte en me disant que si ça me fait plaisir, bah pourquoi pas tant que l’objet est sain, mais quand meme j’y travaille car autrement ça ne s’arrete jamais et je serais toujours à la recherche de quelque chose que je ne trouverais jamais. 😉

  2. 2 pas arrière 3 avant, ça fait quand même une avancée !!!! Avoir des envies c’est que l’on est vivant, après il faut juste être raisonnable, diable nous ne sommes que des humains imparfaits mais nous y travaillons c’est bien, courage nous allons y arriver !!! Bonne route

  3. Moi aussi, je passe par des phases ou je suis plus ou moins consommatrices . Mais j’essaye vraiment de consommer mieux. Mon gros point noir reste les vêtements pour enfants. Comme tu le dis, ils grandissent tellement vite que je ne me vois pas investir ….
    Pour les livres, j’ai renoncé à vendre : prix ridicules, délais longs. Maintenant, je donne à des proches, à la bibliothèque ou à Oxfam….
    Gros échec quant à l’album des Diables Rouges, je suis dépitée !

  4. De très beaux achats :)! Concernant les sandales, est-ce qu’ils sont vraiment confortables ? Personnellement, je préfère les chaussons.

  5. On a aussi investi dans des poelles « de buyer » il faut les apprivoiser , mais une fois en main elles sont top.
    Tu avances et c’est l’important non ? ce n’est pas la destination qui compte mais le chemin 😉

  6. Je te suis sur Instagram depuis longtemps mais je découvre juste le blog ! Bravo, je suis fan ! Ta démarche est super, je suis dans la même et j avoue que j ai également une marge de progression importante et des moments de plus ou moins grand succès 😉 mais on avance ! Et on transmet aussi… Pas assez, c’est sur, mais la démarche fait des petits!

    1. ohhh merci <3 il faut etre indulgeant avec soi-même, comme tu le dis on avance, c'est deja bien! Et effectivement, parfois on est heureux de réaliser qu'on arrive a transmettre un petit qqch de notre demarche 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *