désencombrement et nouveaux objets – Mars 2016

Me revoici (avec beaucoup de retard) pour un nouveau bilan mensuel.

Ce mois-ci encore j’ai poursuivi mon désencombrement, toujours tranquillement, à mon rythme, en prenant soin de toujours donner une deuxième vie aux objets dont je choisis de me séparer. C’est la raison principale pour laquelle je prends mon temps, car je veux vraiment éviter de « gâcher » des objets en les jetant alors qu’ils peuvent certainement encore servir à quelqu’un.

Les objets désencombrés:

un lot de pastel pour bébé, un parfum, un ensemble de housse de couette, 6 décos de Noël, 5 bougeoirs, 10 bougies, 2 sacs de vêtements divers, 5 boites pour rangement alimentaire, 3 emporte-pièces à biscuits, 1 inhalateur, du matériel créatif (donné à l’école de mon fils),  2 parfums d’intérieur, 1 tote bag, un lot de papeterie japonaise, 23 vêtements pour enfant, 2 bidons d’huile de vidange, 11 livres, les bottes UGG (enfin envoyées), 1 tshirt.

Les nouveaux objets:

  • un ensemble de lingerie Nude Label
  • une jolie pochette Lee Coren (vous pouvez les trouver sur le site Dressing Responsable) pour les occasions spéciales
  • un cahier Rhodia (made in France) pour consigner mes recettes de cuisine
  • le sac triplet de Matt & Nat
  • un Peignoir Living Craft en coton bio
  • une trousse de toilette et sa pochette pour maquillage assortie cousue par la talentueuse Tempy de Urban Grey Whale, une jolie marque découverte sur Etsy, où les créations sont faites en Belgique à partir de toiles brutes que Tempy imprime elle-même à partir d’encres naturelles, ou enduit elle-même avec de la cire d’abeille.
  • un caddie à course made in France commandé chez Landmade
  • 2 boites de Légo (achetées par Léon  avec l’argent de sa tirelire,
  • 3 pantalons, 2 pulls, 2 tshirts, 1 pyjama, et 1tshirt de seconde main pour Léon qui grandit a vue d’oeil, + 3 slips et 5 paires de chaussette offerts par sa mamie
  • 1 pyjama et 5 boxers pour Emile ainsi que 3 boxers offerts par sa mamie
  • 1 poussin à remonter pour faire bouger et un tube en plastique pour faire des bulles, 2 livres et 1 jeu de société pour les enfants (cadeaux de mamie en visite)
  • le livre de Dominique Loreau, L’art de la frugalité et de la volupté (merci Eva!!)

Capture(Pochette Lee Coren encore disponible sur Dressing Responsable)

12804852_592799517560662_4345065236381073921_n(Ensemble Linderie The Nude Label)

12592273_608815919292355_4477288261119375453_n(Caddy de course dispo chez Landmade)

il_570xN.946275956_l5mz(Trousse de toilette faite sur mesure par Urban Grey Whale)

ss16-dwell-triplet-black-4(Sac vegan Triplet noir de chez Matt & Nat)

Les consommables:

  • quelques cadeaux pour ma soeur et mon amie Vladia que j’ai eu l’occasion de voir ce mois-ci (des chocolats achetés en vrac, du thé en vrac, un dentifrice Lamazuna, et deux savons SAP
  • un shampoing Urtekram pour la famille
  • une Huile Essentielle de menthe poivrée (pour les maux de tête notamment) et une de lavande aspic (pour parfumer ma lessive maison)
  • un baume à lèvre Urtekram
  • un déo Clemence et Vivien à l’Ylang-ylang

IMG_20160402_105604

20160424_144048

Les expériences:

  • Un voyage avec Léon de quelques jours pour aller rendre visite à ma soeur et sa famille
  • Un ciné et resto en famille
  • un week-end en amoureux
  • des moments passés avec des amies au resto ou ailleurs

Une fois ce bilan fait, je réalise que j’ai acquis encore pas mal de chose ce mois-ci. Cela fait-il de moi une « mauvaise minimaliste »? Peut-être est-il bon de ne pas oublier ce que l’on entend par minimalisme. En ce qui me concerne ce n’est pas le nombre de mes possessions, ou même de mes achats qui compte mais le fait de ne posséder que ce qui m’est nécessaire (d’un point de vue pratique, ou d’un point de vue esthétique ou même du plaisir qu’il m’apporte lorsque je l’utilise ou le regarde). Alors non, je ne suis pas une minimaliste parfaite, et oui, je m’achète des choses mais qui me servent! Tous les objets ont d’ailleurs servis plusieurs fois depuis qu’ils ont été achetés (sauf les slips d’Emile, allez savoir pourquoi, Monsieur  a une phobie de slip…. Il pleure dès qu’on l’approche de lui alors qu’il sait très bien faire pipi sur un pot).

Etre minimaliste ne signifie pas ne rien acheter, c’est avoir un mode de vie qui n’est pas basé sur la possession des objets (ou leur non-possession d’ailleurs). C’est placer au premier plan les expériences, les rapports humains et se décentrer de ses possessions qui ont tendance à régir notre façon de vivre. Je ne suis pas qu’une minimaliste, je suis une femme qui aime se sentir jolie dans de beaux vêtements parfois et qui souhaite prendre soin de soi avec de bons produits cosmétiques, je suis une mère de famille qui a des enfants qui adorent éparpiller leur légos, et construire toutes sortes de bricolages avec des bidules récupérés ici et là, je suis aussi celle qui aime ses proches, et qui par amour pour eux, accepte le plaisir qu’ils ressentent lorsqu’ils offrent à mes enfants des choses que j’estime moi inutiles (cette partie n’était pas si évidente pour moi, mais j’arrive peu a peu à mieux accepter cela). Enfin je suis quelqu’un qui pour vivre en accord avec ses valeurs, accepte le fait de momentanément consommer davantage pour remplacer les sacs et chaussures en cuir et d’aller ainsi à l’encontre de certains autres principes qu’elle s’était fixés. En effet, même si je pensais les remplacer au fur et à mesure qu’ils s’useraient, je n’arrive plus à passer a côté du fait qu’ils sont fait à partir de peau, et je ressens une sorte de culpabilité permanente dont j’ai choisi de me libérer en achetant (très consciemment, après recherches, et prises d’informations) quelques nouveaux objets. Le fait de ne plus utiliser de produits nécessitant la mort d’un animal prime sur le fait de moins consommer.

Bref, pour conclure n’oublions pas que le minimalisme est un moyen de vivre une vie plus riche d’expériences, de relations de qualité avec nos proches, et non un but en soi.

A bientôt

Emmanuelle