Ce mois-ci, on continue petit à petit à donner une deuxième vie à des objets qui ne sont pas utilisés autant qu’ils le méritent ou qui ne nous conviennent plus. Il ne s’agit plus de gros désencombrement puisque cette phase est finie depuis un moment, mais bien plus d’entretenir notre intérieur, de suivre l’évolution de notre famille, le rythme des enfants qui grandissent, l’usure de certaines choses ou bien le choix de s’orienter vers de meilleures options (plus pratiques, plus écologiques, etc)

Ce mois-ci, nous avons ainsi cherché une nouvelle maison pour tous ces objets: une housse de couette, 4 paires de baskets (trop petites ou usées), un jean, 2 t-shirts , un legging troué, trois sous-vêtements, une chemise, 10 Livres d’enfants donnés à l’école, un, un gilet usé (acheté pourtant il n’y a pas si longtemps en deuxième main), un magazine et 5 livres de poche (direction la bibli partagée du bureau), une tasse, 9 verres, une paire de baguettes, un coupe sandwich, une poêle japonaise à tamagoyaki, une coupelle, 3 boites en plastiques, 1 bac de rangement tissu, 3 boites en carton. Une grosse partie des leçons de l’an passé de Léon sont également parties au recyclage (il a choisi lui-même ce qu’il souhaitait conserver et force est de constater qu’il a bien pris le pli du désencombrement, il aurait même tout jeté ^^ ),

Notre famille a aussi acquis pas mal de nouvelles choses ce mois-ci:

  • Quelques fournitures scolaires demandées après la rentrée par les instituteurs des enfants
  • 2 paires de chaussures montantes pour les enfants cet hiver
  • Un réveil pour Léon (qui transmet son réveil pédagogique à son petit frère)
  • Un poste radio/CD/USB pour Émile. J’aurais aimé prendre le temps de chercher en deuxième main mais mon mari m’a devancé en prenant du neuf.
  • Un Skateboard acheté par Léon, et Émile a eu droit à une trottinette.
  • Le CD du groupe Bric et Broc
  • Le livre de cuisine « Ma cuisine Vegan pour tous les jours » de Stéphanie Tresch-Medici
  • Le manuel de japonais demandé pour mes cours
  • Une paire de boots basses véganes de la marque Matt&Nat (modèle Joliette) qui remplacent mes boots Beyond skin, tellement usées sur le dessus que je ne peux vraiment plus les porter au travail après seulement 2 ans. Je suis un peu déçue de la durabilité et en viens même à me demander si pour plus de durabilité je ne devrais pas revenir vers le cuir d’occasion (mais je n’arrive pas encore à me faire à l’idée)
  • un manteau d’hiver habillé d’une marque pas éthique. Je voulais absolument essayer pour être sûre qu’il aille parfaitement et dure aussi longtemps que son prédécesseur (une dizaine d’année), et je n’ai pas trouvé de marques éthiques ici alors une fois n’est pas coutume je suis allée chez une marque pas vraiment reconnue pour son éthique, même si le manteau est confectionné en Europe.
  • 2 paires de chaussons pour les enfants. Nous avons opté pour les chaussettes-chaussons Collégien, fabriqués en France qui tiendront mieux aux pieds des garçons que les chaussons classiques (en photo en tête d’article).
  • une paire de boucles d’oreille My Sen
  • une écharpe (un très grand carré de laine aux motifs trop jolis, fabriqué en France), un t-shirt manches longues (qui fait office de haut de pyjama), un top noir, un jean (enfin le jean parfait!), et un top fleuri (pour l’été prochain)  ainsi qu’un sweat et un t-shirt pour Léon, le tout trouvé en deuxième main aux Petits riens.

Je reviendrai dès demain (si tout va bien) sur ce bilan et plus globalement sur ma consommation (en matière de mode) à travers un petit article rassemblant mes réflexions du moment.

2 Replies to “Désencombrement et nouveaux objets – Septembre 2017

  1. Tu es très cohérente – c’est formidable de ne pas céder à la facilité…. je reste encore trop attachée au facteur prix et surtout pour mon fils car je sais que la durée de vie sera de 6 mois max….

    1. Merci! (enfin pour la cohérence, on en reparlera quand tu liras l’article de demain, haha) En fait pour les enfants j’achète maintenant enormement de deuxième main pour les vêtements (qui est le plus écolo finalement et vraiment pas cher). par contre pour leurs pieds, je prends du neuf, pour ne pas avoir des chaussures déjà formées au pied de quelqu’un. Du coup je peux mettre un peu plus cher dedans… Et surtout j’achère beaucoup moins qu’avant. C’est vraiment pas facile d’acheter des marques éthiques pour les petits tellement c’est cher pour être porté très peu de temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *