Et oui, voici une nouvelle rubrique par ici.
Je ne vous promets pas qu’il y aura des favoris chaque semaine mais je partagerai désormais un peu plus régulièrement des choses que j’ai vues, lues ou entendues, des produits (nouveaux ou anciens) qui m’ont été indispensables dans la semaine écoulée, bref comme son nom l’indique les favoris du moment.

  • 1. Un article qui fait réfléchir.

On commence par un article lu sur Slate.fr juste hier, de Jean-Laurent Cassely intitulé ‘La société de consommation est morte, vive la société de consommation’. L’auteur y parle du nouveau rapport à la consommation, celle du faire plutôt que de l’avoir. Ce qui est hyper intéressant et rarement mentionné c’est qu’il note à quel point cette recherche de bien-être et d’expérience est abordée également d’une manière très consumériste. Cet article mentionne le risque que le côté compétitif qui pouvait être centré sur les possessions se tourne maintenant sur le social, l’émotionnel le spirituel, sur la personne elle même quoi…

«La caractéristique nouvelle de [la société] qui lui succède, est de perdre progressivement l’élément médiateur qu’est la marchandise pour ne plus devenir qu’une société de communication.» Dans cette nouvelle société des signes, «les biens rares, désirables, sont ceux que le progrès technique ne peut pas offrir: les relations sociales, les appartements les mieux placés, les meilleures écoles pour les enfants, des lieux de villégiature agréables…»

Je vous recommande vivement sa lecture et j’adorerais avoir votre point de vue sur ce sujet!

  •  2. Une tiny house qui a tout d’une grande

Vous connaissez sans doute le concept des tiny house, ces maisons lilliputiennes de quelque chose comme 10m²? Perso dans une autre vie (une sans enfant et avec un mari partant pour ce genre de chose), j’aurais ADORE vivre dedans. Alors même si cela n’est pas pour nous on a quand même le droit de regarder non? Je suis tombée par hasard sur cette vidéo et j’ai complètement craqué sur cette tiny house. La déco est superbe et la conception ultra intelligente. Et je me dis que cela pourrait être une chouette expérience au moins pour des vacances, non?

  • 3. Les débarbouillettes anti-nékicoul

L’hiver c’est la saison des  rhumes à répétition surtout quand on a des petits enfants, et du coup les débarbouillettes des Tendances d’Emma que nous avons depuis plus d’un an ont repris du service de façon intensive. C’est drôle parce qu’on a aussi des mouchoirs en tissu que j’utilise pour moi, mais pour les enfants nous n’utilisons que ces petites lingettes de coton carrées qui ont juste la bonne taille pour essuyer les petits nez qui coulent (avant que cela ne finisse sur leurs manches de pull… ou pire sur la mienne… eeuuurrrk #reallife) et débarbouiller les moustaches de chocolat en les humidifiant un peu. C’était vraiment un bon investissement et comme elles sont encore nickel, elles ont encore de belles années devant elles.

  • 4. Le beurre de Karité tueur de peau de croco

L’hiver chez moi ça veut aussi dire festival de la peau de crocodile sur les jambes. Et pour lutter contre cela les crèmes hydratantes ne sont malheureusement pas assez efficaces alors du coup j’attaque carrément au beurre de Karité. J’utilise celui de chez Belle Bulle dont j’avais reçu deux petits pots et il fonctionne à merveille. On  prélève un peu de beurre avec le doigt et il fondra tout seul lorsqu’on le masse sur la peau. La peau est toute velouté et vraiment nourrie. Et au moins avec ce type de produit pas d’ingrédients chelou, puisqu’il n’y en a qu’un!

  • 5. Un blog qui donne la patate (bio la patate hein!)

On finit en beauté avec Bicar&Co, le blog de Claire  que j’ai découvert il y a quelque temps. Je suis archi fan de son style. Elle y partage des recettes de cosmétiques, de remèdes naturels ou de produits de nettoyage maison et plein d’autres choses, toujours avec de jolies photos où elle transforme tous les éléments en petits bonshommes trop mimi à l’aide de quelques traits de crayons. Du coup son blog respire la bonne humeur, le pep’s et cela me rend à chaque fois enthousiaste. Je trouve que ses message et ses idées, ses recettes etc, sont pleines de bon sens mais aussi d’humour, ce qui donne juste encore plus envie de les essayer. Du concentré de positivité! (psssst: elle a aussi une chaine youtube, je dis ça, je dis rien)

Et vous, quels sont vos favoris du moment?
Qu’est-ce qui vous a marqué cette semaine?

J’espère que cette nouvelle rubrique vous plaît! N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire. Passez un très bon week-end et on se retrouve lundi avec ma capsule wardrobe d’hiver.

11 Replies to “Les favoris du vendredi

  1. L’article de Slate est très intéressant. Il permet de se rendre compte que même en tendant vers la décroissance on fait tout de même partie de la société de consommation (j’ai souvent l’impression que les multinationales seront toujours plus fortes que nous), cette société évolue avec nous et sera toujours là où nous irons (et si aujourd’hui nous recherchons plus d’expériences et moins de biens, elle nous vendra plus d’expérience et moins de biens). Cela me rends humble de me dire que non je ne suis pas meilleure que mon voisin parce que je cherche à vivre de façon plus minimaliste, je fais juste partie d’une classe sociale plus élevée où la mode est au minimaliste. Je suis tout aussi mouton que tout le monde.

    Pour ma semaine:

    Depuis 2 mois j’ai la peau du visage inconfortable. Mais comme j’évite les produits emballés dans du plastique ça limite les solutions. Cette semaine j’ai passé une commande sur moncornerbio et j’ai pris une huile Pai emballée dans une bouteille en verre. Alors oui l’odeur est bizarre (c’est à base de rosier sauvage) mais ça fait 3 jours que je l’utilise et ma peau va beaucoup mieux.

    Pour le reste, pas de quoi être fière: mon alimentation n’est pas géniale (heureusement que mon mari me fait un jus vert -épinards, céleri, ananas, jus d’orange- tous les matins pour compenser), et j’ai craqué sur des petits vêtements non éthiques pour mon bébé au lieu d’aller enfin voir le magasin de 2nd main qu’il y a à côté de chez moi. Mais concentrons-nous sur le positif au lieu de se flageller avec le négatif.

    1. Personne n’est parfait, il ne faut jamais l’oublier qu’il s’agisse du minimalisme, de l’alimentation bio, etc. Cet article permet comme tu le dis de rester humble par rapport a notre démarche.
      Et pour le reste, on fait ce que l’on peut et c’est déjà cela.
      J’ai beaucoup entendu parler de cette marque Pai, et je n’ai pas encore eu l’occasion de la tester. Il faudra que j’essaye un de ces jours.
      Merci encore d’avoir pris le temps de me donner tes impressions et très bon week-end à toi :-*

  2. Coucou soeurette,

    Tout d’abord, je me décide à partager mes trucs beauté naturels :

    – soin visage = huile de sésame (matin, immédiatement au lever pour qu’elle soit imprégnée et que je puisse me maquiller après le petit dèj et soir après démaquillage) que j’ai agrémentée de qq gouttes d’HE (lavande, ylang-ylang et petit grain). Accessoirement j’utilise le reste de la bouteille d’huile d’origine pour donner une note asiatique à certains plats ! Fini les tubes de crème, et c’est agréable de masser le visage à l’application et c’est une huile sèche qui s’imprègne vite et ne laisse pas de film gras.

    – en complément cet hiver, comme j’ai la peau très sèche, j’ai aussi ajouté du beurre de karité sur les zones très sèches (cernes et pommettes)

    – démaquillage avec Lapiglove et à l’eau (j’ai essayé celui de H2O, mais bcp moins bien !!)

    – soin cheveux : huile de coco sur les pointes (le beurre de karité est bien aussi mais plus difficile à appliquer)

    – shampoing : savon d’alep voire savon de Marseille : le côté un peu rèche du résultat donne de la tenue aux boucles et les cheveux regraissent moins vite. Si je veux plus de fluidité, un shampoing solide et rinçage au vinaigre (après ils sont tout doux !!)

    – fixateur de coiffure (=anti-frisotti et fixe les boucles) : recette de Bea Johnson au citron

    – baume à lèvres maison (huile de tournesol + cire d’abeille + HE petit grain et parfois un peu de miel)

    – pour le corps, n’importe quelle huile, mais préférence pour l’huile de sésame, je me sers aussi de mes vieilles crèmes bio pour les finir.

    – déo : alternance entre bicarbonate pur (le plus efficace) et déo solide maison.

    – dentifrice : alternance entre bicarbonate, savon de Marseille, et poudre dentifrice maison. J’aimais beaucoup le lamazuna mais fond et ne se tient plus dans la durée.

    – pour le maquillage je continue avec les produits commencés, ça dure longtemps, j’ai simplifié le maquillage (crayon sourcils, ombre à paupières et mascara), plus de blush, fond de teint, poudre… Sauf quand je brille trop, je mets un peu de maïzena (si si, j’en ai mis dans un poudrier !)

    Bien sûr dans la famille il n’y a que moi qui suis passée à ces méthodes un peu « extrêmes », sauf pour l’huile de coco que Suzanne utilise pour démêler sa tignasse et Yvan qui utilise mon baume à lèvres pour contenir une petite plaque d’eczéma sur le côté du nez (matin et soir).

    On a aussi les HE pour quelques utilisations familiales : lavande-petit-grain-mandarine (voir basilic pour les adultes) pour le sommeil, lavande+menthe poivrée calmer les piqûres de moustiques, ravintsara pour les boutons de fièvre, diffusion d’eucalyptus en cas de rhume. Testées et approuvées.

    Pas encore prête pour le minimalisme, mais j’ai travaillé sur la salle de bain et ma façon de faire les courses et la cuisine c’est pas si mal.

    Concernant l’article de slate, le bio, le minimalisme, le DIY se sont traduits en de nouveaux marchés pour le marketing. Je fais bcp moins de shopping, pour essayer de me déshabituer. J’essaie d’acheter quand j’ai besoin. Mon gros craquage du moment, c’est que je me suis mise à la couture, et je me mets à acheter du matériel, des tissus, des rubans… Est-ce que je vais réussir à m’en tenir à l’utile, ou bien est-ce que je vais me laisser déborder, à voir….

    Le problème, c’est aussi parfois de passer trop de temps sur internet, etc… pour savoir comme améliorer sa vie au lieu de la vivre vraiment. Mais je pense que c’est dans notre nature à tous de courir après un idéal matériel, qu’il soit une accumulation de biens ou minimaliste. C’est notre nature animale qui nous pousse à continuer à améliorer notre « survie », notre « nid », et même si nous avons largement dépassé le stade de la survie, et que nous tombons parfois dans des travers consuméristes. Essayons simplement de garder les pieds sur terre dans cette quête de confort matériel, en confrontant nos expériences et idéaux, en échangeant autour de nous. Bon week-end.

    1. Coucou toi! Je crois que tu viens de battre le record du plus long commentaire. Merci de partager ta routine de soin, cela me donnera des idées, et bravo pour les changements (vais-je trouver la maison transformée a mon prochain passage? haha).
      Et oui pour l’article en effet, le green est devenu un sacré business alors il faut vraiment etre vigilant a ne pas se faire avoir et surtout a concommer ce dont on a reeellement besoin, meme si parfois, et bien oui, on craque sur ci ou ça alors que ce n’est pas du tout nécessaire…Comme tu le dis il faut juste essayer de rester raisonnable et de faire preuve de bon sens. A très vite :-*

  3. J’ai lu l’article sur la consommation, il me semble tout de même qu’au niveau écologique, cette mode du minimaliste ne peut qu’être louable.
    Dépenser plus en yoga permettra à un prof de yoga de vivre mieux, où est le mal ? idem pour un prof de sophro. Il pourra lui-même mieux se former si c’est un prof de yoga investit.
    Je trouve cet article peu optimiste et c’est dommage car je suis très heureuse de ce changement même s’il ne touche qu’une partie de la société, ce sera toujours cela de gagné pour l’avenir de nos enfants !
    Je ne donne plus un sou à un Leclerc ou Auchan et j’en suis satisfaite malgré tout.
    Je n’achète pas de mocassins Prada non plus….bref il est dommage à mon sens de régulièrement détourner quelque chose de positif et ça c’est pour le coup une vraie habitude de notre société !

    A côté de cela, effectivement je pense que nous n’avons pas à acheter plein de tissus pour coudre parce que nous avons acheté une machine à coudre pour faire nos cotons démaquillants, l’extracteur de jus que tout le monde rêve est-il si essentiel ? on a toujours vécu sans alors je pense que non…..même si j’en ai très envie

    pour finir, je n’ai jamais été aussi heureuse de ne plus dépenser et ne plus me soucier d’être à la mode ou avoir le dernier produit high tec… et j’aime bcp ton blog Emm

    1. Merci pour ton commentaire!! Ef effet cet article est un peu pessimiste mais il suscite la réflexion, ce qui est toujours intéressant, surtout sur le risque de toujours se comparer les uns aux autres que ce soitndans l’avoir ou dans l’être. Tu as bien raison d’être satisfaite des changements mis en place! C’est une très bonne chose de reprendre la main sur notre façon de consommer je trouve et également d’être conscient de ce qui fait partie des envies (auxquelles on cede parfois, mais en connaissance de cause), ou des vrais besoins. Bises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *