Et si aujourd’hui on abordait le sujet de la garde robe des enfants? Car vous vous en doutez, la réduction de nos possessions est aussi passée par le fait de réduire le nombre de vêtements qu’ils ont. Mes deux garçons (surtout le grand) ont eu des armoires débordant de fringues il y a quelques années. Mais ça c’était avant! Maintenant ils ont tous les deux une garde robe bien plus minimaliste. Et d’ailleurs ils n’ont même plus d’armoire! En effet tout tient laaargement dans les tiroirs qu’ils ont sous leur lit.

 

Leur garde robe avant

En fait quand Léon (mon aîné) est né il y a plus de 8 ans maintenant, je dois avouer qu’on s’est un peu lâché… Tout était tellement mignon, et si petit! Du coup nous possédions pas mal de vêtements pour lui, persuadés que ces petits monstres devaient être changés 50 fois par jour. La famille nous a aussi fait énormément de cadeaux pour accueillir ce petit bonhomme. On a rempli une jolie petite armoire et une commode avec toutes ces jolies choses.

Si vous avez des enfants, vous connaissez la suite. Il a grandi si vite qu’il n’a pas porté la moitié des vêtements que nous avions. D’autres étaient tellement jolis, mais tellement pas pratique à enfiler sur un tout petit qu’ils n’ont pas non plus été portés. (ça vous rappelle des choses? avouez le ^^ ).

Quand il a commencé à grandir j’ai pensé avoir trouvé l’astuce du siècle pour bien prévoir les choses tout en faisant de bonnes affaires. Pendant les soldes, j’achetais des choses trop grandes qu’il pourrait porter l’année suivante. Évidement quand ce moment arrivait enfin, je ne pouvais résister à l’envie de prendre quelques bricoles en plus dans les nouvelles collections pour qu’il les porte tout de suite. Et bien sur, il y avait aussi les vêtements offerts par les mamies. Du coup, même problème, il avait finalement bien plus que nécessaire. Vous vous retrouvez aussi dans cette expérience?

 

Le grand tri

Peu à peu, j’ai commencé à changer ma façon de voir les choses, et à vouloir consommer différemment et surtout moins. J’ai d’abord réduit ma propre garde robe, puis je me suis intéressée à celle des enfants. Et voici comment nous avons procédé.

J’ai tout d’abord trié le contenu de leur armoires (parce qu’à l’époque ils en avaient encore une). Nous avons retiré tout ce qui n’allait plus, et tout ce qui n’était pas porté régulièrement. J’entends par là tous les vêtements vers lesquels nous n’allions pas car peu pratiques à enfiler, peu confortables pour les enfants ou tout simplement pas à notre goût car il s’agissait de cadeaux. Si vous procédez à ce grand tri, écoutez vos enfants s’ils sont en âge de parler. Il y a peut-être un pull qui gratte trop, un zip dans le col qui gène, des boutons vraiment trop long à mettre, une couleur qu’ils n’aiment pas du tout, etc. Ils peuvent ainsi être partie prenante de ce tri. Ce premier grand tri fait, on y voyait déjà plus clair. Mais il en restait encore trop.

Quand il ne restait que ce qui allait bien, mais que c’était encore trop, on a ensuite procédé différemment. On s’est attaché alors au positif pour voir ce que les enfants souhaitaient garder, ce qu’ils préféraient. C’est bien différent que de ne faire que par élimination, en s’attachant au négatif. Ainsi on ne sélectionne que ce que l’on aime. Cela n’est pas sans rappeler la méthode de Marie Kondo d’ailleurs, qui consiste à ne conserver que ce qui procure de la joie. Les enfants et cela dès assez jeune, sont tout à fait capables de dire les vêtements qu’ils aiment vraiment porter, leurs couleurs préférées, les formes ou imprimés qu’ils adorent. Ainsi on ne conserve que ce qui est vraiment porté.

Mettre de côté le surplus quelques temps

Avant de vous séparer de ce qui a été mis de côté, vérifiez si vous avez gardé suffisamment de vêtements. Il ne s’agit pas de  vivre avec 3 slips et 2 T-shirts et de se retrouver à devoir faire la lessive chaque jour. Je vous invite donc à mettre le surplus de votre tri de côté pour deux ou 3 semaines, histoire de voir si vous avez vu juste.

Pour essayer d’évaluer la quantité nécessaire posez-vous quelques questions. Quel est votre rythme de lavage? Pensez aussi aux activités de vos enfants, et à où ils en sont de l’apprentissage de la propreté. Avez-vous un enfant qui adore creuser, se rouler dans l’herbe? Une jeune fille ultra sportive qui transpire dans ses activités? Un petit bonhomme qui apprivoise le pot?

Si vous souhaitez conserver des vêtements devenus trop petits pour un petit frère ou une petite sœur, ne conservez que ce qui est en bon état, qui vous plaît vraiment et uniquement une quantité raisonnable. Par exemple comme j’avais vraiment trop de vêtements pour les premières années de Léon, j’ai fait un tri dans ce que j’avais mis de côté pour Émile, afin de ne conserver que la quantité nécessaire. Comment pourrait-il jamais porter 20 pulls/gilets en 3 ans aussi beaux soient-ils?

Voyons maintenant quelques idées pour entretenir cette garde robe minimaliste.

Moins d’exposition à la pub

Si vous avez tendance à faire du shopping un peu trop souvent, et que vous souhaitez réduire la quantité d’achats que vous faites, un seul secret: désabonnez-vous! Cliquez pour vous désabonner de toutes les newsletters possibles et imaginables, demandez aux chaînes de magasins dont vous avez les cartes de fidélité de cesser de vous envoyer leurs catalogues par courrier (elles le font, si on leur demande), bref limitez la tentation. Et bien sur cela va sans dire, évitez de faire les boutiques si vous n’avez besoin de rien.

Acheter selon les besoins

Le premier point qui a vraiment changé la donne pour nous, est d’acheter quand le besoin émerge. Nous achetons pour remplacer quelque chose qui ne va plus, et cela, ça change tout. Je n’achète plus à l’avance sauf en de très rares occasions quand je trouve vraiment une perle en vide-grenier. Il y aura toujours des vêtements de seconde main disponibles partout, alors pourquoi s’encombrer des maintenant. Par contre si vous souhaitez comme nous vous tourner au maximum vers le seconde main pour des raisons écologiques ou budgétaires, n’attendez quand même pas le tout dernier moment pour chercher, sinon vous risquez de vous retrouver dans l’embarras.

Ainsi quand je vois que les chaussures commence a être bien usées, ou que les jeans commencent a devenir plus petits, je commence mes recherches pour avoir une petite marge de temps. Cela m’évite de me tourner vers le premier magasin fast-fashion pour trouver en urgence des nouveaux pantalons. Je me fais encore avoir de temps en temps, mais de moins en moins souvent.
Et au fur et à mesure que de nouvelles pièces entrent dans leur garde robe, celles usées ou trop justes sont enlevées. On applique la règle du 1 qui sort pour 1 qui rentre afin de ne plus jamais amasser.

Faire passer le message à vos proches

Sur ce point, vous n’avez pas le contrôle total. Vos proches pourront toujours vous offrir des choses. Et il est bien difficile de refuser quand les gens veulent vraiment vous témoigner de leur affection en offrant un petit quelque chose à votre enfant. Alors si jamais vous souhaitez aborder ce sujet avec vos proches, n’oubliez pas de faire preuve de beaucoup de bienveillance.

S’il vous manque quelque chose car votre enfant grandit, profitez en, c’est le moment de glisser dans la conversation que si mamie souhaite acheter quelque chose, votre enfant a justement besoin d’un nouvel anorak. Et si a ce moment-là vous n’avez besoin de rien mais que vous savez que la personne veut offrir quelque chose, orientez la vers la taille juste au dessus pour que l’enfant puisse vraiment porter le vêtement, au lieu de rajouter un énième T-shirt alors qu’il en a suffisamment dans la taille qu’il porte actuellement. Pensez aussi à renseigner vos proches si vos enfants ont des préférences particulières. Les miens détestent porter des T-shirts à manches longues. j’ai donc passé le message à mes parents pour que si ils souhaitent leur offrir un vêtement ils optent pou des manches courtes, car sinon ils resteront dans le tiroir

Et si jamais vous croulez quand même sous les vêtements offerts (ou donnés) alors que vous n’en avez pas besoin, et bien ne conservez que la ou les quelques pièces qui correspondent à vos besoins et donnez le reste à votre tour. En réalité, les gens ne vérifient pas si le vêtement qu’il a offert à votre enfant  a réellement été porté, s’il figure en bonne place dans la pile de T-shirt.

Un enfant qui aime les fringues et les marques?

Comment faire en effet si votre enfant est vraiment sensible aux marques? Dans ce cas, deux idées se rejoignent. Une garde robe plus minimaliste sera justement l’occasion d’avoir moins de vêtements mais vraiment ceux qu’il aime, et d’y mettre le prix si nécessaire. Le marché de la deuxième main pourra aussi vous sauver la mise (et votre porte monnaie!). Les enfants aiment une marque ou un modèle en particulier, ils se fichent généralement de la provenance du vêtements. Et il est en fait très facile de trouver des vêtements de deuxième main en parfait état, parfois même avec les étiquettes. Si votre enfant réalise qu’avec la deuxième main il pourra avoir LE vêtement dont il rêve parce que le prix devient accessible, et que ce vêtement est réellement comme neuf, cela devrait fonctionner.

Personnellement, les miens n’en sont pas encore là. Mon grand de 8 ans et demi qui est en 4eme primaire (équivalent du CM1) ne s’intéresse pas aux marques. Par contre il en a fini des motifs qui risqueraient de faire trop enfantin (pression sociale quand tu nous tiens…). Du coup lorsque je cherche pour lui des vêtements de deuxième main, je me base vraiment sur ce qu’il aime. On peut se lister (mentalement ou sur papier) les couleurs à rechercher, les coupes qu’ils apprécient vraiment, leurs marques préférées (même certains modèles en particulier). Il y a tant de vêtements sur le marché de la deuxième main que des produits correspondant à leurs attentes sont forcément disponibles.

Petit à petit mes enfants ont intégré le principe de l’économie circulaire. Maintenant c’est juste normal. C’est un cycle naturel des choses: nous donnons les vêtements trop petits à d’autres enfants et « en échange » nous récupérons ou achetons ceux devenus trop petits pour d’autres. les enfants sont aussi très sensible à la cause environnementale, et comprennent très bien que réutiliser un T-shirt est plus écologique que d’en fabriquer un nouveau.

[La garde robe d’Émile]

Les bénéfices d’une garde robe minimaliste

Après avoir partagé quelques idées sur la façon de réduire la garde robe des enfants, voici maintenant les bienfaits que nous avons pu expérimenter avec nos enfants et leurs garde robes minimalistes:

  • Ils n’ont que des vêtements qu’ils mettent avec plaisir
  • Nous passons moins de temps pour s’occuper du linge. Techniquement on porte autant de vêtement. Mais le cycle de lavage, séchage, rangement est plus fluide. Ainsi des montagnes de linges ne s’accumulent plus dans un des postes (le panier de linge sale, l’étendoir, ou la bassine… au choix^^)
  • Un gain d’autonomie des petits qui peuvent facilement attraper et choisir leur tenue eux-même. Les vêtements ne sont pas serrés dans le tiroir. Et l’enfant ne risque pas de tout déranger pour attraper juste un slip. Il peut tout voir et tout atteindre, et peut donc de façon indépendante composer sa tenue
  • Vous avez une meilleure vision de ce qui va, ne va plus pour longtemps, et vous pouvez donc mieux planifier ses achats
  • Moins de vêtements qui dorment dans les armoires , c’est bien sur un impact écologique réduit.
  • Les économie réalisée en achetant moins et en se tournant vers la deuxième main permet éventuellement d’investir dans quelques vêtements éthiques, et de plus grande qualité qui pourra ainsi servir pour vos 2 enfants (ou d’investir dans la marque dont votre enfant est fan)
  • Plus d’espace dans la chambre pour jouer et ça les enfants ne peuvent qu’apprécier.

 

La garde robe d’Émile et Léon

Pour illustrer de façon concrète cet article, voici de quoi se compose la garde robe des enfants en ce moment. Bien sûr cela n’est qu’indicatif et correspond à notre mode de vie, et aux besoins des enfants. D’ailleurs vous constaterez qu’Émile a un peu plus de vêtements que son frère. C’est parce qu’il est plus petit et à tendance à se salir davantage.

[La garde robe de Léon]

Pour Émile: 3 manteaux (un coupe vent, un manteau imperméable doublé pour la mi-saison et et un anorak), une paire de chaussons, une de sandales, une de bottes en caoutchouc, une  paire de baskets et une paire de chaussures de ville, une robe de chambre, 2 pyjama long chaud, 3 pyjamas longs légers, 3 pyjamas courts, 1 maillot de bain, 2 jogging, 5 jeans, 3 shorts, 7 caleçons, 13 paires de chaussettes (dont 3 basses été, et 2 très chaudes), 7 sweats / gilets / pulls, 8 T-shirts manches courtes, et 3 manches longues (qui je pense disparaitrons bientôt).

Pour Léon: un coupe vent, un anorak, une veste mi-saison, une paire de chaussons, une de sandales, une de bottes en caoutchouc, une paire de baskets de sport, une de baskets relax, et une paire de chaussures de ville montantes, une robe de chambre, 1 pyjama long, 3 pyjamas courts, 2 maillots de bain, 9 caleçons, 10 paires de chaussettes, 8 T-shirts manches courtes, 1 pull, 5 sweats, 3 shorts, 2 jogging et 3 pantalons.

J’espère que cet article vous aura donné envie de vous pencher sur la garde robe de vos enfants. Si c’est le cas n’hésitez pas à me le dire, ou a poser vos questions si vous en avez.

Et vous, avez-vous trié la garde robe de vos enfants?

 

Vous hésitez encore? redécouvrez les autres articles consacrés à ce sujet:

 

4 Replies to “Minimalisme – Une garde robe minimaliste pour les enfants

  1. Bonjour, merci pour cet article. C’est vrai que mon fils a beaucoup trop de vêtements dans sa garde robe. Mais je fais des efforts lol et j’achète en deuxième mains à la femme de mon cousin qui a un garçon 1 an plus vieux que le mien.

  2. Merci pour cet article très complet ! Voir les vêtements de tes enfants sous le lit, ça donne carrément envie, quelle super idée ! Tout est accessible et visible en un coup d’œil, c’est juste génial.
    De manière générale, j’aime beaucoup tes articles, réfléchis et complets.
    Bon week-end, Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.