Il y a quelques jours je revenais sur mes objectifs de 2017 pour voir quels étaient les points sur lesquels j’avais avancé (ou non). Je crois qu’il est donc maintenant temps de me pencher sur cette année qui commence. Bien loin de vouloir m’imposer des objectifs ultra précis, je compte plutôt relever certains domaines sur lesquels j’ai envie de me pencher cette année. Je pourrai ainsi poursuivre mon cheminement sur ces thèmes tout au long de l’année. Pour certaines de mes intentions pour 2018, j’ai quelques idées précises de moyens concrets qui pourraient m’aider à avancer. Pour d’autres ce n’est encore qu’une envie naissante qui j’espère aura l’occasion de mûrir au cours de l’année.

 

Habiter notre maison

Quand je dis cela, je ne parle pas simplement de vivre dans notre maison, c’est déjà le cas. Mais bien plutôt de l’habiter, d’y mettre notre âme. Nous avons fait beaucoup de tri ces dernières années. Aujourd’hui je trouve qu’elle respire la sérénité. Il y a parfois du désordre, car il y a de la vie dans notre maison, mais cela n’est jamais écrasant ou fatiguant nerveusement. Et c’est quelque chose que nous apprécions beaucoup au quotidien. J’espère donc cette année continuer à cultiver cette sérénité en choisissant très soigneusement ce qui entrera dans notre maison. Car oui, certaines choses entreront chez nous (Nous nous séparerons de certaines aussi, cela va de soi).

Car le but de ces désencombrements successifs n’était pas de faire le vide pour avoir un intérieur dépouillé, loin de l’idée du cocon cosy. Au contraire, cette phase maintenant achevée nous permet de vraiment pouvoir réfléchir à la meilleure façon de créer un intérieur qui nous ressemble. Cela passera sans doute par l’ajout de quelques objets. Nous essayerons au maximum de les trouver en deuxième main et auprès de fabricants engagés. Des objets qui nous sont soit utiles ou simplement que nous trouvons beaux, et qui ont une valeur spéciale pour nous, une vraie signification et qui nous permettent de nous sentir bien chez nous. Nous voulons un intérieur simple, lumineux, épuré tout en étant chaleureux, un espace qui nous permette d’exprimer pleinement ce que nous sommes. Car c’est dans un espace où l’on se sent apaisé que l’on peut s’épanouir.

Et pour que notre maison abrite encore mieux notre famille, nous ferons sans doute quelques travaux, qui nous permettrons de vivre encore plus agréablement. Je pense par exemple à l’aménagement d’un placard sous pente dans la chambre de notre fils. Ainsi nous pourrons réduire le nombre de meubles et limiter les objets visibles en permanence dans sa chambre. Il apprécie déjà tellement l’espace retrouvé depuis que nous avons supprimé ses armoires. Il peut désormais donner encore plus libre cours à son imagination dans ses jeux. Ce placard intégré permettra de poursuivre encore le processus. Nous changerons également probablement les velux des chambres des enfants et peut-être également des fenêtres. Notre but sera bien sûr d’avoir une meilleure isolation thermique pour une meilleure efficacité énergétique. Mais pas seulement, avec aussi une meilleure isolation phonique nous pourrons encore mieux protéger notre sommeil, notre sérénité et donc notre cocon.

 

Apprécier ce que l’on possède avec gratitude

Cette phrase résonne beaucoup en moi ces derniers temps. Face à l’appel du toujours plus, ou du toujours mieux, ou même du « plus éthique » ou du « plus minimaliste », j’ai envie cette année de ralentir et d’apprécier pleinement ce que nous possédons déjà. Nous avons la chance de vivre une vie où l’on ne manque de rien. Et nous devrions sans doute nous montrer reconnaissant de cela un peu plus souvent. Aussi cette année, j’aimerais que nous utilisions pleinement ce que nous possédons. Nous essayerons d’apprendre ainsi à nous sentir pleinement satisfait avec ce que nous avons déjà.

Cela consistera dans l’utilisation matérielle mais aussi intellectuelle. Je m’explique car cela semble un peu abstrait peut-être. Pour le côté matériel c’est simple, il s’agit de lire d’abord les livres que nous possédons avant d’en acquérir de nouveau. C’est aussi utiliser ce que nous avons dans nos placards avant de les re-remplir (une bonne façon de lutter contre le gaspillage). C’est encore n’acquérir de nouveaux vêtements que lorsque les autres sont usés, ou qu’il y a un réel besoin.

Par contre au plan intellectuel c’est dans un esprit d’approfondissement que j’aborde cette idée. En effet, on a tendance à faire toujours plus de nouvelles choses. Sous la pression sociale, bien souvent inconsciemment, on veut expérimenter toujours de nouvelles choses, avoir plus de connaissances dans des domaines toujours plus nombreux. De ce fait on ne touche finalement que la surface des choses. Quelque chose de nouveau, de plus a la mode se présente et nous appelle, alors nous mettons de côté un domaine pour en découvrir un autre.

Bien sur il n’est jamais mauvais de découvrir de nouvelles choses. Et cette idée d’approfondir ne doit pas constituer un frein pour avancer si le besoin ou l’envie est réellement là. Mais prendre le temps de ralentir devant la course effrénée à la perfection (des choses, et de la personne qui sait tout faire, connait tout), de vraiment faire les choses bien, et complètement, pourra m’aider à cultiver la patience, l’engagement, l’assiduité, et certainement atteindre une certaine satisfaction d’atteindre un niveau de maîtrise plus grand.

 

SimplementEmm Intentions 2018

 

Vivre légèrement

Sous cette expression je pense à notre empreinte écologique. En accord avec le point précédent, nous essayerons d’approfondir toutes les petites habitudes que nous avons déjà prises, afin de réduire encore notre impact sur l’environnement. Nous pourrons aussi nous attaquer à de nouveaux domaines petit à petit, pour que notre quotidien ne soit pas bouleversé mais évolue petit à petit.

Ainsi, l’alimentation végétalienne et végétarienne prendra plus de place à la maison et à l’extérieur. Nous planifierons les repas pour réduire le gâchis. Cela nous facilitera aussi l’organisation des courses et la préparation des repas en cuisine aussi. Et nous essayerons de remplacer certaines choses que nous consommons par des choses faites maison (le déo, les tortilla, les steaks végétaux…).

Nous essayerons au maximum aussi de ne pas consommer de choses neuves. On pourra ainsi réduire la quantité de ressources que nous prélevons dans la nature. Le marché de l’occasion est parfait pour trouver tout ce dont nous pourrions avoir besoin. Bien sur si un besoin réel existe et que nous ne trouvons pas l’objet d’occasion, nous nous tournerons vers des marques responsables pour acquérir cette chose neuve.

Enfin en essayant de développer encore notre petit potager, nous pourrons obtenir certaines choses de notre alimentation de façon autonome (je pense au kit permanent à champignon, aux herbes aromatiques, fruits rouges l’été, tomates, etc.)

Tout ceci devrait aussi nous permettre de moins produire de déchets. J’aimerai que notre progression vers une réduction de nos déchets se poursuive. Même si nous avons beaucoup réduit la quantité de déchets que nous produisons, nous sommes encore loin du zéro déchet. Le fait de plus faire nous même, et de moins consommer de neuf (souvent emballé) nous aidera sans doute à progresser. Pour avoir une réelle mesure de cette progression, je pense que j’essayerai de peser nos poubelles régulièrement et surtout en analyser le contenu, et notamment celles des déchets recyclables, car je sens que là, nous pouvons vraiment nous améliorer.

 

Cultiver le lien (familial, amical)

Cette année j’aimerais encore travailler sur la qualité du lien que j’entretiens avec les autres. Je ne souhaite pas spécialement interagir avec plus de personne, mais vraiment m’attacher a ce que le lien soit vraiment de qualité. Je souhaite ainsi m’assurer d’avoir régulièrement des moments de complète disponibilité à l’autre, rien qu’avec lui. Cela sera des activités en tête à tête avec un de mes enfants (et un à la fois), ou bien des moments avec mon mari autour d’un concert, d’un film ou juste ensemble sans rien faire de spécial.

Concernant ma relation avec mes enfants, j’ai appris beaucoup ces derniers temps sur l’éducation bienveillante, et la pensée Montessori. J’ai réalisé que j’en appliquais déjà pas mal de principes de façon naturelle. Mais je souhaite poursuivre cette exploration qui j’en suis certaine me permettra de mieux accompagner mes enfants dans leur évolution, pour qu’ils deviennent des personnes épanouie. Ce sera particulièrement important pour mon fils aîné, dont la haute potentialité ne lui facilite pas toujours la vie.

En lien avec ses lectures récentes, j’ai aussi compris à quel point nos enfants peuvent être différents. Chacun a ses propres besoins. Je compte donc davantage différencier l’éducation que je donne à mes enfants. Ainsi chacun pourra puiser ce dont il a besoin pour se construire. Bien sur les fondements seront les mêmes puisque ce sont nos valeurs que nous transmettons. Et il va bien sur de soi de partager les mêmes valeurs avec tous nos enfants,  mais l’approche adoptée pourra être différente selon la personnalité de l’enfant afin de mieux respecter sa particularité.

Enfin comme l’an dernier afin de favoriser les relations avec mes proches, ceux qui nous ressourcent, je m’efforcerai d’accepter de renoncer à certaines relations. Parfois il arrive que le lien avec des connaissances que nous apprécions avant ne soit plus naturel, un peu forcé, ou qu’il soit finalement source de négativité. Dans ce cas j’espère pouvoir lâcher prise et renoncer à ces relations sans éprouver de culpabilité. Cela me permettra de mettre mon énergie dans des relations positives.

 

Semer la positivité

Je veux réduire notre impact négatif sur la planète. Mais je souhaite aussi avoir un impact positif autour de moi au quotidien. Pas besoin pour cela de vouloir à tout prix changer le monde de façon révolutionnaire. Je pense que l’on peut faire une vraie différence dans la vie des autres à travers l’attitude que l’on choisit d’adopter au quotidien.

Pour cela je m’attacherai à aborder la journée avec un sourire. Le simple fait de sourire a un effet positif sur notre humeur (c’est prouvé scientifiquement). Ce geste tout simple, totalement gratuit, peut apporter un peu de positivité aussi à notre entourage.

J’avais pour projet de m’engager auprès d’une association. Cela est en cours et prendra donc forme en 2018. En effet je vais rejoindre l’équipe de bénévoles d’Oxfam et pouvoir ainsi ‘engager pour promouvoir leurs projets d’économie solidaire. Je vous en reparlerai certainement dans quelque temps.

Enfin je tacherai de rester toujours positive dans mes propos. Cela ne signifie pas dire amen à tout, mais plutôt savoir se taire lorsqu’on a rien de constructif à dire. J’ai déjà tendance à rester en dehors des ragots. Mais il m’arrive de me plaindre alors que cela n’est ni nécessaire, ni constructif. De la même façon j’essayerai de faire preuve de davantage de gratitude envers les autres. Pour cela je veux essayer de montrer plus mon appréciation aux autres, que ce soit de leurs qualités, du temps passé ensemble etc. Bref partager plus de choses positives, et réfléchir aux conséquences du partage des choses négatives.

 

Nourrir l’esprit

Au cours de cette année 2018 j’espère continuer à nourrir mon esprit, à découvrir et approfondir pleins de domaines. Cela me permettra de mieux me connaître, de cultiver mon attention et ma concentration et développer mes savoir-faire. Je pense ici par exemple au yoga dont j’aimerais suivre des leçons. Je voudrais aussi que mes séances de méditation deviennent quotidiennes. C’est aussi l’envie de renouer avec des activités manuelles comme la couture ou le tricot/crochet, trop longtemps délaissées. C’est encore l’envie d’approfondir ma connaissance du bouddhisme et pourquoi pas recevoir un enseignement. Enfin mon niveau de japonais devrait aussi progresser cette année.

Pour pouvoir m’atteler à l’approfondissement de toutes ces activités, j’aimerais réussir à protéger un petit espace de temps chaque jour pour m’y consacrer. Cela sera peut-être le matin pour le yoga ou la méditation et/ou le soir pour les autres activités. J’espère ainsi réussi à ancrer ces habitudes et en faire une vraie routine de développement personnel. Et pour lutter contre notre tendance naturelle à dénigrer nos propres réussites (vous êtes comme cela vous aussi?), j’essaierai de tenir une sorte de journal. Cela me permettre de pouvoir mesurer ma progression. Lorsque les doutes et le manque de confiance en soi s’installent, je pourrai ainsi voir le chemin parcouru.

 

Blog/ vie numérique

La tenue de ce blog et tout ce que cela suppose prend du temps. Cela s’avère parfois être un peu chronophage. Je pense que c’est sans doute du à un manque d’organisation de ma part. J’ai bien conscience que je perds du temps en utilisant les réseaux sociaux de façon pas toujours optimale. Je procrastine aussi pas mal.

Pour cette année, j’espère ainsi réussir à limiter ma présence sur les réseaux sociaux à des créneaux choisis consciemment. Et éviter ainsi de les utiliser juste pour tromper l’ennui comme c’est parfois le cas.  J’utilise déjà mon smartphone ou l’ordinateur de façon plus consciente mais je l’utilise encore trop à mon goût. Cette année sera donc placée sous le signe de la modération. Je m’efforcerai de m’éloigner des écrans en soirée, de laisser le smartphone de côté le week-end. Et pour que le blog n’en pâtisse pas, j’espère réussir à planifier efficacement la rédaction des articles.

Enfin comme le désencombrement physique est réglé chez nous, j’espère aussi réussir à effectuer un tri numérique. Je voudrais numériser certains document et trier nos photos de notre famille.

 

Comme vous le voyez il y a de multiples domaines sur lesquels j’ai envie de progresser en 2018. Bien sur, je ne vais pas me mettre une pression de dingue en vérifiant chaque jour ma progression. Au contraire je veux juste garder ces thèmes et idées quelque part dans le coin de ma tête pour voir petit à petit comment les intégrer à notre quotidien. Je les ai aussi notés dans mon agenda pour pouvoir retourner les voir de temps en temps.

Et vous, quelles sont vos intentions pour 2018?
Sur quoi souhaitez vous avancer cette année?

4 Replies to “Mes intentions pour 2018

  1. Je te souhaite de bien avancer dans tes intentions et que tu y trouves du plaisir.
    Ma grande intention pour 2018 est la créativité et la sérénité qui passera je crois par plus de nature…..

    1. C’est une belle intention cela! Je te souhaite d’arriver a integrer plus de creativité dans ta vie quotidienne! Quant a la serenité effectivement, je ressens aussi ce besoin de connexion a la nature…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.