Rencontre avec Belle Bulle

Il y a un moment que j’avais envie de vous parler des marques et créateurs pour lesquels j’ai un coup de coeur, d’une part parce que j’aime leurs produits mais aussi parce que nous partageons les mêmes valeurs de respect de l’environnement et des hommes. C’est pourquoi cette nouvelle rubrique intitulée « Rencontre avec … » me permettra de vous présenter  ceux et celles qui ont osé se lancer pour créer et produire différemment du système actuel de consommation. J’essaierai de mettre à l’honneur le made in Belgium puisque c’est mon pays d’adoption et que j’essaie de consommer local, mais je vous présenterai aussi des marques et créateurs français et pourquoi pas européen.

Et pour inaugurer cette rubrique je suis allée rencontrer Isabelle Roux, créatrice de Belle Bulle, une marque de cosmétiques naturels, biologiques, fabriqués à Bruxelles et disponibles auprès de nombreux revendeurs, dans leur boutique en ligne (et sur Sebio) ainsi que dans la boutique Belle Bulle située à Uccle. Isabelle, ingénieur agronome de formation a mûri ce projet depuis presque 20 ans à force de réflexion, de documentation, etc. avant de se lancer vraiment il y a maintenant 3 ans. Son objectif aujourd’hui atteint avec Belle Bulle était de proposer des produits exempts de produits chimiques et qui seraient respectueux de l’environnement et de la peau des utilisateurs.

IMG_20160808_183124

Il y a quoi dans les produits Belle Bulle?

Tous les produits Belle Bulle sont créés avec des produits issus de la première transformation des végétaux tous biologiques (comme l’extraction d’huile par première pression à froid par exemple), et c’est cette unique transformation qui permet de conserver au maximum les principes actifs naturels. Le fait d’éviter de multiples transformations permet aussi de mieux tracer l’origine de chaque composant et de s’assurer de sa qualité et de sa fraicheur.

Certains végétaux sont même cultivés en exclusivité pour eux par un couple de maraichers bio certifiés. Bien sûr quand il s’agit de beurre de Karité ou d’huile de jojoba, on se doute qu’ils ne sont pas produits localement mais Isabelle essaie au maximum de réduire le bilan carbone de Belle Bulle, en travaillant pour ces composants avec un grossiste unique allemand, 100% bio lui aussi, qui partage les mêmes valeurs qu’elle. Les huiles d’olive, de colza, de tournesol, de germe de blé ou d’amande douce sont quant à elles bien sur d’origine européenne. Le fait de pouvoir tracer ses composants permet à Isabelle de pouvoir s’assurer qu’ils sont produits de façon éthique. Les produits Belle Bulle Bio sont tous véganes sauf le savon au miel (miel artisanal produit de façon durable en Belgique).

13734979_1066539833382227_4017252281578477941_o

Comment sont-ils développés?

En fait, Isabelle a choisi d’adopter une vraie démarche scientifique pour développer les produits Belle Bulle. Il ne s’agit pas seulement d’utiliser l’effet bénéfique connu de telle ou telle plante ou huile mais bien de saisir intégralement le processus en cause, de comprendre exactement de quelle façon tel composant agit sur les cellules de l’épiderme. Pour faire cela à bien le développement de chaque produit prend au moins 9 mois entre l’analyse de la problématique, l’analyse de la bibliographie médicale et le développement de la formule théorique qui est ensuite affinée avec les différents tests effectués (pas sur les animaux!!)

Et d’ailleurs, Isabelle m’a complètement bluffée quand elle a analysé en 2 minutes quel type de peau j’avais et pourquoi ma peau réagissait ainsi, quel produit fonctionnerait pour moi en m’expliquant comment il agirait. Je cite ici isabelle, qui a eu suite à notre echange la gentillesse de résumer et de me renvoyer son analyse pour que je puisse la partager avec vous:

Sur ta peau au niveau du visage on voit de très légères rougeurs irrégulières. C’est en general un signe d’un (petit) défaut de vascularisation (qui peut malheureusement augmenter avec le temps, quand il fait froid…. donc il vaut quand même mieux s’en occuper). Donc, en bonne scientifique que je suis, j’ai émis cette hypothèse. Pour la valider, je t’ai demandé si tu pouvais avoir des problèmes de circulation (on le ressent en 1er lieu aux extrémités => mains/pieds => quand ils sont toujours « froids » c’est le signe d’une « mauvaise » circulation). cela a donc renforcé mon hypothèse. et donc si tu as tendance à avoir des capillaires plus fragiles, il faut les RENFORCER ! tu as deux moyens pour cela : l’alimentation (recherche le maximum de flavonoïdes, ils sont contenus dans le thé, les raisins et le vin, ….) et les produits de soin que tu utilises, notre savon N°5 est parfait car il est plein d’huile de nigelle (bcp de flavonoides) et d’avocat (bcp de phytosterols) et la crème N°47 est très bien aussi car elle contient bcp de calendula (bourré de flavonoides).

Franchement c’était impressionnant de voir quelqu’un qui saisit aussi bien quel est le problème et qui explique de façon claire et informative de quelle façon y remédier, vous ne trouvez pas?

IMG_20160808_183054

Et la production en elle-même?

Les produits sont produits à Bruxelles. En assurant l’intégralité de la production des soins, Isabelle peut s’assurer que les principes actifs des matières premières ne soient pas altérés, tout en maitrisant et en réduisant au maximum la consommation d’énergie et la pollution. Ainsi les savons sont confectionnés par une saponification à froid des huiles et beurres végétaux biologiques. La glycérine se produit naturellement lors de cette saponification et ce n’est pas un procédé d’ajout de glycérine synthétique qui risquerait d’altérer les principes actifs contenus en plus d’être issu de produits pétroliers.

0fb833cf9e767c44a6e226f5bbc077cb-1465487282(Source pour cette photo: http://www.rtbf.be/tendance/beaute/detail_c-est-bio-c-est-belge-les-cosmetiques-bellebulle?id=9321501)

Belle Bulle, les emballages et le zéro déchet?

Vous connaissez mon intérêt pour réduire au maximum les déchets que nous produisons, alors vous vous doutez bien que j’ai aussi interrogé Isabelle à propos de l’emballage de ses produits et sur la possibilité de les réutiliser, et voici ses réponses:

  • Les savons sont emballés dans un carton compostable.
  • Les gels douches sont eux dans un flacon plastique (qui peut être recyclé). Isabelle justifie ce choix par la dangerosité de manipuler un flacon en verre dans la douche.
  • Les crèmes quant à elles, sont en flacon airless en plastique car elles ne contiennent pas de conservateurs pour être les plus naturelles possible et doivent donc être protégées du contact avec l’air et les bactéries
  • Les huiles sont en flacon en verre qui peut être recyclé (ou stérilisé et remis en production par Belle Bulle si on le ramène)
  • Les baumes sont en petite boite métallique recyclable
  • Les déo et baume à lèvre en stick plastique

Tous ces emballages sont produits en Europe (en Espagne pour être précise) ce qui est déjà un bel exploit car il est très difficile de trouver des emballages à prix raisonnable en Europe à l’heure actuelle. Il y a des règlementations très strictes concernant l’innocuité des produits et la réutilisation des emballages, mais le bon côté du consommer local c’est que si je ramène mes emballages de produits Belle Bulle à la boutique, je pourrais avoir mon stick déo rechargé, tout comme mon stick baume à lèvre, mes boites de Karité, mon savon pourra être mis dans la boite du savon précédent spécialement pour moi. Du self-service zéro déchet quoi! Seule la bouteille de gel douche pourrait etre réutilisée uniquement pour les tests  mais pas pour la remise en production car Isabelle ne souhaite pas faire de stérilisation sur le plastique avec le risque de transfert de particules.

L’évolution de Belle Bulle et cette « mode » du green?

Actuellement Belle Bulle se développe tranquillement mais sûrement et selon Isabelle c’est bien davantage dû au bouche à oreille permis par la satisfaction des clients qu’à cause de cet effet de mode green. Belle Bulle est une petite entreprise qui emploie trois personnes, aujourd’hui très occupées par la partie production. Le développement de nouveaux produits n’est donc pas imminent même si Isabelle à plein d’idées en tête.

Quant à la rivalité avec les autres marques de cosmétiques naturels, les mouvements comme la slow cosmétique etc, Isabelle pense c’est formidable que de plus en plus de gens ne laissent plus le champ libre aux industriels pour décider des produits qu’ils doivent utiliser, et que ce marché des cosmétiques naturels produits de façon éthique se développe. Cette émulation pour les cosmétiques naturels ne doit pas être ramenée à un simple débat sur la concurrence tant il y a une urgence au niveau santé publique, comme au niveau environnemental.

Pour conclure j’ai demandé à Isabelle ce que l’on pouvait souhaiter à Belle Bulle  pour la suite, et ce qu’elle souhaite par-dessus tout c’est que Belle Bulle puisse  continuer à se développer de façon solide tout en conservant son indépendance et sa liberté d’esprit. Si vous avez envie de découvrir et tester les produits Belle Bulle, je vous invite à surveiller mon compte Instagram puisqu’un tirage au sort aura lieu très prochainement pour gagner un joli lot offert par Belle Bulle et moi (Une crème n°47 parfum almond blossom, un mini Beurre de karité et un savon n°1 parfum rose garden)

Le crash-test

En bonne professionnelle (haha c’te blague), je me suis faite un honneur de tester les produits Belle Bulle en achetant quelques uns de leurs produits. Je me suis ainsi forcée (genre…) à tester les pastilles de bain effervescentes et comment dire…. c’était un pur bonheur:  un parfum délicat, une peau toute douce après car les huiles sont bien présentes dans ces pastilles, et un bon moment de zenitude (forcément avec les enfants partis en vacances, c’était vraiment calme).

IMG_20160804_192421

J’ai aussi adopté le déo! Après avoir testé et « détesté » pour cause d’irritations/eczema les déos de Lamazuna et de Schmidts, et aussi testé ceux de Clémence et Vivien (nettement moins irritant pour moi, mais pas encore idéal), celui de Belle Bulle me convient enfin! Victoiiiiiiire: un déo naturel, qui ne m’arrache pas les aisselles , et en plus j’aime beaucoup l’odeur bien fraiche de chlorophylle (#souvenirsdesannéeshollywoodchewinggum).Pour réduire les déchets, j’en achèterai un deuxième pour pouvoir en laisser un a la boutique pour un re-remplissage pendant que j’utilise l’autre

Enfin depuis maintenant une dizaine de jours j’utilise le savon pour peaux sensibles n°5 et la crème n°47. Pour le savon, il a une odeur fleurie subtile (j’ai pris le parfum rose garden) quand on l’utilise et j’aime le fait que l’odeur ne reste pas des heures sur la peau. Il laisse la peau douce, et je ne sens pas la peau qui tiraille.Allez savoir si c’est lié mais j’ai l’impression que ma peau est plus nette (moins de points noirs et compagnie, ce qui est plutot bien parce que les points noirs à 35 ans… meci mais non merci!). On verra avec un usage plus prolongé.

Et pour la crème, je l’utilise sur mes jambes (#peaudecrocopower), et elle et vraiment bien nourrissante. Quant au visage je ne me suis pas encore habituée a la texture très proche d’un beurre, car je suis plus habituée au textures plus fluides. Donc pour le moment j’alterne entre celle-ci et une autre crème que je finis. J’aime l’odeur d’amande douce et le fait qu’une mini noisette, plutot un petit pois d’ailleurs, soit suffisant pour tout le visage tant elle est riche. Ma peau semble bien hydratée et elle n’est pas comédogène puisque j’ai plus l’impression d’avoir vu mes points noirs réduits.

Enfin pour être totalement transparente avec vous je voulais préciser que cet article n’est pas sponsorisé. J’ai reçu un savon de la part de Belle Bulle, mais en ai acheté un pour vous afin de l’ajouter au cadeau offert en concours sur Instagram. Mon mari vous dira au vu de mes achats chez Belle Bulle que cette affaire est loin d’être rentable, lol. En effet, si je fais le choix de vous parler de certaines marques c’est parce qu’avant tout je suis une consommatrice de leurs produits, et c’est justement parce que j’aime leurs produits que j’ai pris contact avec eux (ou qu’ils m’ont contactée). Il peut m’arriver de recevoir un cadeau (que j’aurais de toute façon acheté s’il n’était pas offert), ou une petite réduction lors d’une de mes commandes de la part d’une marque mais je m’assure d’abord qu’il n’y ait pas de contrepartie attendue de ma part et que cet article soit vraiment un que je souhaitais avoir, car je ne souhaite en aucun cas vous « vendre » des produits dont vous n’auriez pas spécialement besoin et il est très important pour moi de parler ici uniquement des choses (produits ou marques) que j’apprécie vraiment.

J’espère que cette première rencontre vous a plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous souhaitez d’autres articles de ce type (je pensais à un un rythme mensuel).

A bientôt

Emm.