Après les jouets des enfants, penchons-nous maintenant sur tout le matériel que l’on peut acquérir pour les plus jeunes enfants. En effet, quand on attend un heureux événement, nous sommes vraiment tentés par de multiples objets pour nous occuper au mieux de nos enfants. Alors aujourd’hui nous allons nous occuper du désencombrement du matériel de puericulture.

Un marché juteux

Le marché du matériel de puériculture est énorme. Les fabriquants ont bien compris que vous seriez prêt(e)s à tout pour prendre soin de vos bambins. En 2019, ce marché représentait 442 millions d’euros en France (pour environ 700 000 naissances dans l’année). Et cela est sans compter la part des jouets. On monte alors à quasi 800 Millions d’Euros…

Le marché de la puériculture

Pourtant, bon nombre de produits vendus par les fabriquants ne sont absolument pas nécessaires. Et certains sont même carrément déconseillés pour des raisons de sécurité. Mais alors, de quoi avons-nous vraiment besoin pour prendre soin de notre bébé?

Désencombrer ce que l’on possède déjà

Si vous avez déjà eu un premier enfant, le désencombrement du matériel de puériculture sera bien plus aisé pour vous. En effet il vous sera bien plus facile d’identifier ce qui vous est/a été utile, de ce qui n’a jamais servi.

Comme pour les catégories précédentes nous procèderons par étape:

  • On commence par rassembler en un même lieu tout le matériel.
  • Répartissons ensuite tout cela par catégorie (hygiène de bébé, sommeil de bébé, alimentation de bébé…).
  • Retirez tout ce qui n’est plus en état de fonctionner. Soit vous pouvez le réparer alors prévoyez une date pour le faire le plus vite possible. Soit ce n’est pas réparable. Dans ce cas vous pourrez le mettre au recyclage ou à la poubelle
  • Retirez ce dont vous ne vous êtes jamais servi. Si cela n’a pas servi jusqu’ici, il est certain que cela ne servira pas davantage à l’avenir pour un autre enfant. La seule exception sera bien sûr pour le matériel acquis un peu à l’avance et qui vous servira dans quelques mois
  • Regardez avec sincérité la quantité de matériel que vous possédez dans une catégorie. Et comparez cela à vos besoins réels, afin de trouver la juste quantité pour vous. Prenons un exemple: les biberons doivent être nettoyés rapidement après la têtées. Alors peut-être  trois ou quatre biberons suffiraient, non? Les kits vendus par 5 ou 6 sont parfois séduisants. On pense faire une bonne affaire, mais au final cette quantité n’est pas nécessaire.

Que faire de ce qui est mis de côté?

Vous avez maintenant constitué le tas des choses que vous ne souhaitez pas garder. Prenez maintenant quelques minutes pour séparer en deux catégories: ce que vous pensez pouvoir vendre d’un côté, et ce que vous pensez donner de l’autre. Pour les choses à vendre, fixez-vous une date à laquelle mettre tout cela en vente. Fixez aussi une date butoir: si ce n’est pas vendu d’ici là, alors pourquoi ne pas le donner?

Si vous voulez transmettre du matériel de puériculture à des proches c’est formidable. Je suis certaine qu’ils apprécieront. Mais attention à ne pas vous défaire de ce qui vous encombre pour les encombrer à leur tour. Plutôt que leur déposer plusieurs caisses remplies, proposez-leur de regarder le contenu, et de prendre ce qu’ils souhaitent. Indiquez-leur bien qu’ils choisissent ce qu’ils aiment et ont besoin. Vous pourrez toujours proposer le reste à des associations, ou directement les apporter à un point de collecte Emmaus, Croix-rouge, Petits riens etc.

Et pour ce que vous gardez mais qui ne sert plus pour le moment (si vous voulez un autre enfant), ou pas encore, rangez-le soigneusement. Je vous recommande de ranger cela par âge d’utilisation plûtot que par type d’objet. Ainsi tout ce qui sera nécessaire à un nouveau-né sera rangé ensemble et donc facile à retrouver le moment venu. Sinon pour chaque période vous serez obligé(e)s de chercher dans chaque carton, celui de l’alimentation, celui de la literie…

 

Réduire en amont

Peut-être que vous êtes encore dans la phase où vous vous demandez quoi acheter pour votre futur enfant. Pour cela je vous invite à vous poser plusieurs questions qui pourront vous orienter lors de vos achats, ou au moment d’accepter (ou non) ce que vos proches veulent vous donner. Comme lorsque nous nous sommes occupés de notre garde-robe, il va falloir réfléchir à vos besoins. Votre situation étant différente de celle de vos voisins, ce qui est indispensable pour eux, ne vous servirait peut-être à rien.

Prenez donc votre carnet, et notez-y les questions suivantes, et vos réponses:

  • De quelle place est-ce que je dispose, et comment sont disposés mes équipements? (ai-je la place pour ci ou cela)
  • Quel est notre budget? La deuxième main est-elle une bonne option pour moi? Ai-je des proches qui ont eu des petits récemment et qui pourraient me prêter des choses?
  • Quelles sont nos habitudes de déplacement? Utilise-t-on une voiture (= siège auto), ou seulement les transports en commun ( = solution de portage, poussette pratique)?
  • Est-ce que nous envisageons d’avoir un deuxième enfant par la suite? Dans ce cas, on peut rechercher une plus grande qualité.

Limiter ses achats

Tout est si mignon qu’il peut être difficile de résister dans les magasins. Alors munissez-vous d’une liste précise lorsque vous irez acheter ce qu’il vous manque, que ce soit en magasin, ou en deuxième main.

Vos proches ne manqueront pas de vous donner aussi des conseils sur ce qu’il vous faudra. Mais une fois que vous avez évalué vos besoins, je vous recommande de ne pas vous précipiter pour faire vos achats. Une fois l’essentiel acquis un peu avant l’arrivée de bébé, vous pourrez toujours compléter petit à petit quand l’enfant sera là. Et faites-vous confiance, vous saurez identifier ce dont votre enfant aura besoin. Et quand bien même vous oublieriez quelque chose, tant que votre enfant à de quoi manger et dormir, et tout votre amour, le reste pourra toujours facilement s’acquérir si cela manquait.

Vos proches souhaiteront certainement vous offrir un cadeau à l’occasion de la naissance de votre enfant. N’hésitez pas à leur indiquer ce dont vous avez réellement besoin, et ce avant même la naissance. Ils seront heureux de vous aider à vous équiper, avec des choses qui vous servirons vraiment, plutôt que d’acheter une énième peluche, pas forcément utile. Et si vous n’avez besoin de rien, car vous êtes déjà équipé pourquoi ne pas mettre sur la liste une séance de massage pour bébé, un repas fait-maison livré à la maison, une soirée baby-sitting pour souffler un peu?

Quelques objets non nécessaires

Si les différentes enseignes vous proposent de créer des listes à partir de leurs indispensables, passons en revue certains objets qui ne le sont pas forcément:

  • le berceau: bébé peut très bien dormir dès le début dans les lits à barreau si vous ne souhaitez pas passer par l’étape berceau.
  • Le babyphone: si la chambre de bébé se trouve au même étage que vos pièces de vie, il vous suffira de laisser la porte ouverte pour entendre votre enfant (à moins d’habiter un chateau ^^).
  • le coussin d’allaitement: un simple traversin pourrait tout à fait faire l’affaire.
  • une poubelle spéciale pour couche: si vous avez une simple poubelle, et que vous la videz régulièrement, les odeurs n’auront pas le temps de vous gêner.
  • Une baignoire pour bébé: Il existe des réducteurs de baignoires à installer dans votre propre baignoire. Et si vous n’avez qu’une cabine de douche, une simple bassine, ou même une mini piscine gonflable peut faire l’affaire. C’est le choix que nous avions fait, manquant vraiment d’espace pour installer une baignoire lors de la naissance de Léon.
  • Les capes de bain: de jolies serviettes pouvant servir à toute la famille iront aussi très bien.
  • le tour de lit ou tresse de lit: cela fait très joli, mais c’est en fait plutôt déconseillé afin d’éviter tout risque d’étouffement de l’enfant.
  • le stérilisateur de biberon: la stérilisation était la norme autrefois. Mais aujourd’hui les autorités de santé ne la jugent plus nécessaire (si l’enfant est en bonne santé).
  • le tire-lait: saviez-vous que cet équipement peut être loué auprès de votre pharmacie ?
  • le sac à langer ou le tapis de change de voyage: une bonne serviette de toilette pour changer votre enfant, et n’importe quel sac comprenant plusieurs pochettes conviendront très bien.
  • la chaise haute: si vous manquez d’espace vous pourriez très facilement transformer l’une des chaises que vous possédez déjà en chaise haute grace à un petit réhausseur se fixant facilement. C’est en plus très pratique pour emmener en vacances.

Ce ne sont que quelques exemples, il y en a certainement des tas d’autres. Mais je voulais juste vous inviter à questionner cette notion de nécessaire. Trouvez vos essentiels, et n’oubliez pas l’indispensable pour votre enfant c’est vous et votre amour.

Prochain rendez-vous

Nous avons maintenant fait le tour de tous les objets de nos enfants alors nous allons revenir vers d’autres catégorie d’objets de la maison

La prochaine fois, nous ferons le tri du matériel de nettoyage, et de la buanderie. Nous pourrons aussi évoquer l’organisation pour le ménage afin d’établir une routine vous permettant d’y passer le minimum de temps.

 

Soutenez mon travail en partageant

Si cela vous a été utile, n’hésitez pas à partager l’article (et plus largement le programme) avec vos amis également parents, que ce soit sur les réseaux sociaux, des groupes facebook, ou tout simplement en papotant avec eux. Ce programme est gratuit et c’est votre soutien qui me fait avancer chaque jour. Et partagez avec nous vos progrès et réflexions en commentaire ici ou sur les réseaux sociaux.

Vous découvrez maintenant le programme 52 semaines pour désencombrer sa maison et se simplifier la vie par cet article? Retrouvez-le dans son intégralité ici, et rejoignez nous. Ce programme entièrement gratuit et sans publicité vous permettra tout au long de l’année d’alléger votre quotidien.
Vous pouvez aussi me rejoindre sur Instagram ou Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.