J’espère que vous avez pu progresser sur les petits exercices de cette semaine et que vous disposez maintenant de votre banque de recettes. Cet outil m’a vraiment été d’une grande aide pour préparer mes menus une fois par semaine et ainsi me libérer l’esprit. Aujourd’hui je vais vous parler d’une autre pratique, le Batch cooking! Peut-être que ce terme Batch cooking ne vous dit rien, ou bien au contraire qu’il vous fait peur? Nous allons ensemble découvrir de quoi il s’agit et comment on peut se l’approprier pour nous simplifier le quotidien.

Qu’est ce que le batch cooking?

Ce terme anglophone et l’idée derrière nous viennent des Etats-Unis. Batch pour groupe, et cooking vous vous en doutez pour le fait de cuisiner. Il s’agit donc d’une technique de regroupement de la préparation de plusieurs repas sur une seule session de cuisine.

On entend aussi parfois parler de Meal prepping, et franchement la différence avec le batch cooking n’est pas hyper flagrante. L’idée est là aussi de préparer ses repas à l’avance, mais (d’après ce que j’ai compris) sans effectuer la partie cuisson en tant que telle.

Au final peu importe le terme employé. Ce qui compte c’est de s’organiser pour grouper certaines taches, afin d’alléger sa charge mentale lors des autres repas. Cela peut paraître difficile mais je vous invite vraiment à tenter l’expérience, au moins en partie.

L’intérêt du batch cooking?

Oui, oui, je vous l’accorde, en voyant des photos de ceux qui préparent en deux heures tous leurs repas de la semaine, cela peut vraiment paraître infaisable. Mais sans aller jusqu’à tout préparer sur une seule session, intégrer un peu de batch cooking dans sa petite routine en cuisine peut présenter de vrais avantages tels que:

  • Choisir de faire une session de cuisine à un moment qui NOUS convient vraiment. Ainsi on évite de se sentir débordé(e) les soirs de semaine les plus chargés. Notre moment idéal peut être un soir en semaine, le dimanche matin, pendant la sieste des enfants le mercredi, etc. Tout dépendra de son propre emploi du temps.
  • Moins de stress face aux imprévus du quotidien sachant que nos plats sont déjà prêts ou presque. 
  • Moins de fatigue le soir après une dure journée de travail. On sait ce qu’on va manger, et oh miracle! C’est déjà prêt dans le frigo. il n’y a  qu’à réchauffer ou finaliser la cuisson.
  • Un gain de temps: en groupant les actions similaires, ou en préparant quelque chose pendant qu’autre chose cuit, cela prendra moins de temps de préparer trois plats en même temps, plutôt que de faire ces trois même plats à raison d’un par jour.
  • Moins de gaspillage en optimisant l’utilisation de certaines choses. On peut par exemple utiliser le blanc de poireau dans une fondue de poireau, et le vert dans la soupe. Les fânes des radis pourront intégrer un pesto pour les pâtes quand les radis iront dans notre salade. Et en faisant notre session de cuisine peu après les courses, pas de risque que les denrées soient oubliées et se perdent perdent.
  • Réduction de l’énergie utilisée en groupant des cuissons au four, ou de façons successives plutôt qu’un peu chaque jour.
  • Faire de cette activité une activité de famille pourra vous permettre de passer de bons moments ensemble. En plus cela reconnectera les enfants à ce qu’ils mangent, peut développer leur motricité, et leur montrer que la cuisine n’est pas l’apanage des seules femmes!

Comment s’organiser?

Nous avons vu en début de semaine comment utiliser la banque de recettes pour composer un menu. A partir de ce menu, nous allons maintenant organiser la session de cuisine en listant rapidement les différentes préparations qu’il faudra faire, dans quel ordre et leur mode de cuisson. C’est aussi le moment de se poser la questions si certaines choses devront être sorties du congélateur, ou s’il faudra préparer une pâte la veille au soir pour qu’elle pousse pendant la nuit… On dispose ainsi d’une sorte de plan d’action.

Organisation batch cooking

L’idée est ensuite de grouper les actions qui sont du même type. Procéder à l’épluchage de tous les légumes en même temps. Il sera aussi important d’avoir des plats qui ont des modes de cuissons différents. On ne peut pas avoir que des plats à cuire au four sur une même session. Mais il est gérable d’avoir deux plats qui cuisent en même temps sur la plaque de cuisson pendant qu’une autre préparation est au four, etc. On pourra quand même peut-être grouper deux cuissons au four (une quiche et des biscuits par exemple) ou les faire successivement. Cela permettra en plus d’économiser de l’énergie plutôt que de faire tourner le four à plusieurs reprises dans la semaine. On pourrait aussi penser à cela pour les cuissons vapeur, ou plusieurs paniers, ou plusieurs étages d’un appareil pourraient être utilisés simultanément.

N’hésitez pas à impliquer vos proches lors de la préparation. Les enfants pourraient vous aider en découpant les biscuits pendant que vous préparez un plat. C’est en plus l’occasion de passer un bon moment en papotant ensemble en meme temps.

Conservation des plats

Si vous avez réalisé plusieurs préparations, il faudra être vigilant pour les consommer en temps et en heure. Il serait dommage de gâcher des choses en les laissant trop longtemps au frigo. Je vous conseille donc de consommer en premier les plats les plus « sensibles », et notamment ceux qui contiennent de la viande.

Vous pouvez très bien congeler certaines choses, pour les manger 3 ou 4 jours après. Je l’ai par exemple fait pour des croque-monsieur. Je les ai préparé tranquillement pendant le week-end avec mon fils. Puis ils ont filé au congel jusqu’au Jeudi midi où je les ai transférés directement du congel au four. Cela m’a pris une minute ce midi là où j’étais particulièrement pressée. Pendant la cuisson au four, j’ai pu préparer une petite salade et en 10 min au total notre repas était prêt.

De même si vous préparez plusieurs gourmandises pour les goûters, je vous conseille de consommer d’abord les gâteaux humides (cakes etc). Puis en fin de semaine, vous pourrez encore manger les biscuits secs qui se conservent toujours mieux.

Astuces supplémentaires

Et en bonus voici quelques petites idées supplémentaires qui pourraient vous rendre service, même si vous ne souhaitez pas vous lancer dans le batch cooking:

  • Préparer des quantités doubles et en congeler la moitié. Par exemple, on peut doubler les quantité de pâte à biscuit, et en congeler la moitié. C’est encore plus facile en petites boules pour avoir juste à les poser sur la plaque la prochaine fois. Cela peut fonctionner aussi pour des pâtes à tarte. Ou bien encore pour un mélange végé ou de viande pour faire des boulettes (attention de ne pas recongeler de la viande qui aurait déjà été congelée avant)
  • Découper davantage de légumes crus ou des fruits et les congeler en sachet pour avoir des soupes, ou smoothie, compote prêtes à cuire ou à mixer.
  • Cuisiner volontairement une portion en plus quand vous faites un plat. Vous aurez ainsi vos propres plats préparés surgelés non industriels (croque-monsieur, galettes fourrées, lasagnes…). Cela marche aussi avec des gaufres (même salées) à passer au grille-pain, des wraps…

batch cooking 2

Trouver le juste équilibre

Bien évidemment il n’est pas question de préparer intégralement tous vos plats. Mais simplement de prendre un peu d’avance. Certaines choses doivent de toutes façon se préparer au dernier moment. Le but est encore une fois d’essayer de se simplifier la vie, pas de se mettre une pression de fou.

Inutile de programmer dès la première fois la préparation intégrale de tous les plats de la semaine. Mais pourquoi ne pas essayer de faire deux plats en même temps? Ou bien d’en faire une quantité un peu plus grande. Et si cela vous paraît faisable, essayez la prochaine fois de rajouter un petit truc en plus, comme pré-laver et découper quelques crudités…

Et puis, si cela vous paraît beaucoup, il est possible de simplement gagner un peu de temps. On peut juste préparer à un moment qui nous convient de petites choses. Cela peut être tout simplement pré-découper quelques légumes que vous cuirez et mangerez le lendemain.

Inutile d’être trop ambitieux dès le début, sinon c’est l’échec assuré. Ce sera stressant et  probablement décourageant. Et n’oubliez pas de demander de l’aide à la famille. les plus jeunes enfants adorent par exemple aider à laver les pommes de terre, éplucher des légumes, former des boules de pate à biscuit… garnir une pizza…

Quelques inspirations batch cooking

Si le batch cooking est quelque chose qui vous tente, vous pourrez trouver de multiples inspirations sur internet, instagram et autres réseaux sociaux.

Voici quelques comptes instagram qui publient régulièrement autour du batch cooking et que j’aime suivre;

Je vous recommande aussi le site de Sandra qui est une mine d’idées et de recettes.

 

Nous avons maintenant terminé notre premier gros chantier de désencombrement et de réorganisation qu’était la cuisine. Je compte publier de petits témoignages dans les semaines qui viennent pour motiver celles et ceux qui hésitent à nous rejoindre. Alors si ce début de programme vous a plu et a changé quelque chose dans votre quotidien, vous pouvez m’envoyer un petit mot avec votre témoignage et des photos avant/après par email à emm@simplementemm.be

J’en profite aussi pour vous demander une grande faveur. Comme vous le savez j’ai choisi de proposer ce programme gratuitement, pour qu’il soit accessible au plus grand nombre. Et je ne souhaite pas non plus intégrer de publicité ni sur ce site, ni sur mes réseaux sociaux. Cela ne me semblerait pas cohérent avec le propos que je partage ici. Ma seule « rémunération » est en fait la satisfaction d’avoir pu vous être utile. Alors, comme je ne fais pas non plus de publicité pour ce programme, s’il vous plait, et que vous en ressentez déjà des effets positifs, je vous serais très reconnaissante d’en parler autour de vous. Cela peut-être à travers des partages sur les réseaux sociaux ou simplement en invitant vos proches à nous rejoindre, car vous serez les meilleurs ambassadeurs de ce programme! On se retrouve dès lundi pour s’atteler à une nouvelle pièce de la maison!

8 Replies to “Semaine 6 – Le batch cooking

  1. Merci pour ces astuces. Depuis longtemps je veux me lancer mais peur de l’aspect réchauffer des plats et d’y passer trop de temps.. Ici plats midi et soir à préparer tous les jours… Il faut vraiment que je m’y mette car j’ai l’impression que ça me prend une énergie folle et moins de temps à profiter de mes filles…!

    1. Sans tout préparer, juste s’avancer en predecoupant etc ca fait deja gagner du temps, et rien que le fait de savoir ce que tu mangeras a tel ou tel repas ca simplifie deja la vie

  2. Bonjour

    J’apprécie de te lire chaque semaine. Tu as été le déclic pour moi et tu fais maintenant partie de la famille ! Je dis tu car tu me connais si bien. Tu sais répondre à mes objections concernant le tri en les traitant dans chaque article (les cadeaux, les objets sentimentaux, les au cas où… Et chaque fois je me reconnais puisque j’ai l’impression que c’est écrit pour moi. J’arrive même à en sourire . Mon mari a déjà remarqué cette grande différence dans mon état d’esprit, mon envie de ranger et de bien être mais aussi dans la cuisine. C’est un super programme je ne regrette pas de te suivre et ai hâte de te retrouver chaque lundi pour de nouvelles aventures et quand je vois le bazar accumulé chez moi je me sens moins seule en voyant que nous sommes très nombreuses à te suivre.

    Mille merci

    Sandrine

    1. Ohlala mais quelle déclaration Merci infiniment pour ce message qui me touche beaucoup. Je suis vraiment heureuse que ce que je propose ici puisse t’aider a retrouver de la sérénité a la maison! On se retrouve lundi alors

  3. Merci pour ce programme que je suis avec assiduité depuis le début. Ayant déménagé l’an dernier, j’avais déjà fait un tri, mais pas assez à mon goût. Scinder les taches et savoir quoi trier de semaine en semaine c’est tout simplement génial ! Une charge mentale en moins et des objets en moins = plus de plaisir et de temps pour moi.
    Simplement Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.