Souvenirs de vacances: le verdict!

Comme promis voici le verdict concernant ce que nous avons rapporté de nos vacances. Comme je l’ai indiqué ici dans l’article sur le contenu de nos valises, nous sommes partis pour un road trip en famille dans le nord de l’Allemagne et au Danemark pendant 16 jours.

Si j’avais évoqué récemment (dans cet article) qu’il n’était pas forcément nécessaire de rapporter des souvenirs « objets » de nos vacances, je pensais qu’on pouvait aussi choisir l’opportunité des vacances pour s’offrir un objet dont on a justement besoin qui sera donc utile au quotidien, un quelque chose de consommable qui au delà de son utilité, prolongera aussi un peu les vacances.

Nous avons ainsi ramenés quelques objets de notre séjour, pour être honnête bien plus que je ne me l’imaginais, surtout pour les enfants. A Flensburg (à la frontière Allemagne/Danemark), je suis tombée par hasard sur une petite boutique « green », qui vendait la marque de vêtements allemande Armed Angels. Seb et moi avons acheté chacun un sweat de cette marque. Je voulais depuis un moment un sweat à capuche bien chaud pour les ballades quand il commence à faire un peu frisquet. Même si Seb à déjà plein de pulls et de sweats (il n’est pas vraiment dans la même démarche que moi de désencombrement, même si il ne porte pas tous ses vêtements), c’est son premier achat éthique conscient, alors j’étais contente qu’il saute le pas, et qu’il réalise que des produits de qualité d’une marque éthique et peuvent quand même être abordables.

Au gré de nos promenades et visites nous avons aussi achetés un bocal de bonbons à la confiserie artisanale de Bremen, et deux varietés de thé au comptoir des thés de Hamburg qui seront consommés dans les semaines qui viennent. Lors de la visite de l’aquarium de Copenhague, les enfants ont aussi pu choisir un petit souvenir (une peluche de pieuvre pour Émile, et de requin marteau pour léon), histoire de solder nos dernières couronnes avant de repartir dans la zone Euro, mais je vous l’accorde ce n’était sûrement pas nécessaire.

IMG_20160809_125716

Enfin lors de notre passage au parc d’attraction Legoland où nous avons passé deux jours, nous ne sommes pas repartis les mains vides. Léon s’est choisi une petite boite de Lego et Émile a complètement craqué sur une peluche de Caméléon (un Dragon selon lui) qui ne le quitte plus depuis (tout comme la pieuvre d’ailleurs). Mon mari s’est pris un tshirt et a pris le même pour Léon. Enfin j’ai acheté un porte clé pour moi (je n’en avais plus depuis un moment). Quelques autres objets se sont aussi glissés dans nos bagages au retour puisque qu’à l’hôtel Lego les enfants ont chacun reçu un mini sachet Lego et que Léon a trouvé deux jouets jetés (épées en mousse) qu’il a voulu prendre. Je vous avoue que cette avalanche de plastique et de jouets m’a mise un peu mal à l’aise mais bon je me doutais que nous ne repartirions pas les mains vides de ce parc… A nous de faire un tri à la maison pour donner quelques autres jouets ne servant plus.

Ce billet est davantage voué à parler des objets matériels, mais il me semblait important de préciser que ce voyage nous a avant tout permis d’amasser tout un tas de souvenirs de bon moments passés en famille rien que tous les quatre, de rigolade dans les manèges, de ballade main dans la main, de câlins tout fatigués dans les bras en fin de journée, et bien d’autres encore,  ce qui est quand même le plus important, vous en conviendrez.

IMG_20160809_132054

Bref vous l’aurez compris, entre mes bonnes intentions énoncées ici, et la réalité des choses, il y a une certaine marge. Seb et moi nous sommes ramenés moins de choses que pour nos vacances précédentes, et seulement des choses qui nous servent au quotidien, mais par contre pour les enfants cela a été plus compliqué. Pour le moment ils utilisent beaucoup ces nouveaux jouets, et j’en profite pour donner d’autres dont ils ne se servent plus (avec eux bien sur) afin de ne pas encombrer davantage leurs chambres. Par contre cette fois nous n’avons rien ramené a nos familles, ce qui je pense a été très bien compris par nos proches.  D’ailleurs eux non plus ne nous ont rien rapporté, ce qui est parfait ainsi. Seule ma soeur venue passer quelques jours à la maison  est venue avec du vin bio et des biscuits roses de Reims (je peux vous dire qu’ils n’ont pas encombrés longtemps, lol). A ce niveau là donc on progresse quand même.

Cet écart entre mon idéal et la réalité qui est la nôtre ne me gêne pas plus que cela, car maintenant que le déclic s’est fait en moi, je sais que je suis en route sur un chemin et ce cheminement est fait de petits progrès, parfois on trébuche mais je sais que j’avance quand même sur la bonne voie d’une consommation beaucoup plus raisonnée guidée par cette fameuse simplicité volontaire. Enfin je me rends compte que j’arrive a me montrer plus mesurée et compréhensive envers mes proches qui ne sont pas forcément aussi investis dans la démarche. Alors parfois, notre famille acquiert plus d’objets que je ne le souhaiterais mais ce n’est plus un problème pour moi, car je sais que globalement c’est toute la famille qui avance vers la simplicité volontaire, chacun a son rythme.

A très bientôt

Emm.