Update sur ma garde-robe minimaliste

Vous le savez déjà, je ne suis pas une grande adepte des capsule wardrobe , mais plutôt d’une garde-robe minimaliste pour toute l’année. Quand je relis mon article publié l’an dernier sur le sujet (il y a quasiment un an jour pour jour, c’est marrant ce hasard), je me dis que certaines choses ont évolué depuis. A l’époque j’avais joué le jeu de compter le nombre de vêtements que je possédais et en étais arrivée à 108 (cela comprend les vêtements, manteaux et vestes, ceintures, sacs à main, chaussures, accessoires tels que écharpes, gants, lunettes de soleil, etc, mais pas les vêtements de sports, sous-vêtements et pyjamas, ni les bijoux).

Depuis ce moment, j’ai continué à me séparer de vêtements dont le style ne me convenait pas ou plus, ou dont la qualité n’était pas bonne, etc, et j’ai acheté un certain nombre de pièces en investissant dans certains vêtements de qualité (et confectionnés de façon éthique), ou en piochant dans les magasins de deuxième main. Au cours de ces ajustements j’ai commis certaines erreurs que je vais maintenant vous exposer. Cette petite analyse me permettra de ne plus refaire les mêmes erreurs, et cela sera peut-être aussi utile à certaines d’entre vous.

IMG_20160831_122506

Fail #1 : Créer des trous dans sa garde-robe en allant trop vite

La première erreur que j’ai faite a été d’être un peu trop prompte à me débarrasser de certaines choses que je n’aimais pas vraiment. Je ne les aurais pas conservées de toute façon, mais j’aurais du y aller de façon plus graduelle et en m’assurant que j’avais suffisamment de ce type de vêtement, ou que j’avais trouvé un vêtement parfait, de meilleure qualité pour remplir la fonction de celui dont je voulais me débarrasser. Par exemple, j’ai donné mes shorts dans lesquels je ne me sentais pas très à l’aise, ainsi que mon maillot de bain devenu trop grand.  Mon erreur a été de faire cela pendant l’hiver ou le printemps, du coup je n’ai pas ressenti de manque à ce moment-là, et je n’ai pas cherché à remplacer ces choses par d’autres qui me conviendraient mieux. Du coup c’est à quelques jours de mes vacances que j’ai du me dépêcher de trouver ces pièces afin de combler le trou laissé dans ma garde robe, et en mode paniiiiiiiique à bord, je n’ai pas forcément trouvé la pièce parfaite dans l’urgence… Pour mes prochains tris à venir, je ne m’occuperai que de la saison en cours ou juste celle qui arrive et je m’assurerai de ne pas manquer d’un truc en particulier.

Fail #2 : Les déconvenues du shopping 2ème main

J’ai aussi eu quelques déconvenues avec mon shopping de deuxième main. J’ai trouvé des trucs géniaux, que je mets sans cesse, mais j’ai aussi eu quelques soucis avec des trucs achetés en deuxième main et qui se sont abîmés ultra vite alors que j’avais bien vérifié à l’achat qu’il n’y avait aucun trou, tache etc. J’en ai fait réparer certains, d’autres non. Je pense continuer à acheter de deuxième main mais uniquement des pièces de marques de qualité afin de ne pas avoir de mauvaises surprises après un seul lavage. J’ai aussi acheté 2 vêtements sur un site de deuxième main en ligne. Cette fois j’avais bien fait attention à prendre une marque de qualité puisque je ne pourrai pas essayer avant, et toucher la matière. Et cette fois, c’est la coupe du vêtement qui une fois essayé, ne me convenait finalement pas. J’ai fait reprendre le vêtement par un couturier, mais cela me laisse un goût de déception pour cet achat et je ne suis pas sûre de le garder l’hiver prochain. J’essayerai pour la prochaine fois de veiller à ne prendre que des modèles dont je sais qu’ils m’iront.

IMG_20160831_122815

Fail #3 : Vêtements parfaits mais pas pour soi

Enfin, le dernier type d’erreur que j’ai fait au cours de ces derniers mois a été d’acquérir ou de conserver des vêtements parfaits, mais pas parfaits pour moi. J’avais conservé cette petite robe noire qui me va parfaitement parce que c’est bien connu, chaque femme se doit d’avoir une petite robe noire. Résultat: je ne l’ai jamais portée et ce pour deux raisons: elle est un peu trop habillée pour mon style de vie (un peu too much pour mettre au bureau) et elle vient d’une marque que j’affectionnais auparavant mais qui ne correspond plus du tout a mes valeurs en matière d’éthique. Il y a aussi des articles acquis en s’attachant aux critères éthiques, etc, mais qui ne correspondent finalement pas à mon style de vie. Par exemple j’ai un magnifique sac à main style pochette végane et tout et tout, que je trouve vraiment joli mais je n’ai finalement pas d’occasions de l’utiliser. J’ai aussi craqué sur des vêtements neufs dont la marque et ses valeurs me convenaient mais qui finalement soit ne me vont pas parfaitement. Par exemple un top dont j’adore le motif et la matière, qui est fabriqué en Italie, etc, mais qui est un poil trop juste et que j’ai tout de même acheté parce que la taille au dessus n’était pas disponible. Du coup je ne me sens pas 100% à l’aise dedans quand je le porte même si je reçois souvent de très gentils compliments sur cette pièce. Je le conserve encore pour voir si je le porterai cet automne et comment je me sentirai dedans. Si il n’y a pas d’évolution alors il sera temps de m’en séparer, même si cela a été un investissement. J’avais déjà décidé de n’investir que dans des pièces 100% parfaites pour moi, mes goûts, mon style de vie, et ma morphologie, il faudra que je ne cède pas a la tentation lorsque le vêtement est seulement ‘quasiment’ parfait pour moi.

IMG_20160831_122712

Ma garde-robe aujourd’hui

Ma garde-robe est maintenant quasi 100% fonctionnelle pour moi. J’ai réussi à me défaire de la plupart des vêtements que je ne mettais pas même s’ils étaient beaux, même si je les avais payés chers, même si je les adorais avant mais ne les mettais plus, etc. J’en ai encore 2 ou 3 dont je dois me séparer mais je n’ai pas encore passé le cap, cela viendra en temps et en heure. Côté chaussures et sacs à main j’ai investi dans des chaussures et des sacs véganes au cours de l’année passée, car je ne pouvais juste plus porter de cuir sans ressentir cette culpabilité qui me minait. Il ne me reste plus que la ceinture à remplacer qui en plus d’être en cuir, est arrivée au bout de sa vie…

Pour le moment j’ai exactement 79 pièces dans ma garde-robe (comme précédemment, en incluant manteaux, robes, pantalons, tops, gilet, pulls, ceintures, sacs, chaussures, écharpes, chapeau, lunettes de soleil). C’est peut-être peu pour certains, beaucoup pour d’autres mais ça me convient assez bien pour le moment. même si je sais que je vais encore éliminer certains vêtements lorsque la saison sera venue puisque maintenant plus question de faire trop de tri hors saison. j’ai aussi envie d’acquérir quelques pièces pour la saison automne/hiver à venir afin de remplacer quelques vêtements de piètre qualité, ou de marques que je ne souhaite plus porter (et donc cautionner), ou encore qui ne me correspondent pas à 100% par de meilleures options, de bonne qualité, et fabriquée de façon respectueuse des hommes et de l’environnement (je vous partagerai ma wishlist très bientôt), en essayant cette fois-ci de ne pas me planter. Mais bon, cette démarche se fait à force d’erreurs et d’ajustements, et cet apprentissage me permet vraiment de mieux me connaître petit à petit et de prendre confiance en moi, c’est pourquoi j’y vais toujours tranquillement, sans me précipiter pour essayer d’éviter de commettre les erreurs passées.

IMG_20160831_124008

Vous l’aurez compris, même si je fais attention à garder une garde-robe assez restreinte, je n’exclue pas l’idée d’acheter ensuite de temps en temps un beau vêtement car je pense que chacun évolue continuellement, et que de ce fait, ce que l’on aime porter évolue également. J’ai beaucoup de pièces assez intemporelles aux coloris neutres (marine, noir, gris, blanc) et aime donc jouer avec quelques autres vêtements un peu plus colorés. Choisir un mode de vie plus minimaliste ne doit pas être vécu comme une restriction (voire une torture), une privation constante, une interdiction d’acheter quoi que ce soit; c’est pour cela que je n’ai pas l’intention de m’infliger des règles à suivre strictes ou de limiter spécialement mes achats. J’essaie simplement de n’acquérir que des choses qui vont vraiment être utilisées et portées le plus longtemps possible et d’apprendre à être satisfaite avec cela. J’aime vraiment avoir moins d’objets. Je suis plus sereine, je choisis plus rapidement quoi porter chaque jour, et je prends plus soin de mes vêtements car je les aime vraiment. Comme ce principe est maintenant bien ancré en moi, je n’ai pas besoin de me restreindre vraiment sur les achats cela se fait plutôt naturellement car j’ai saisi les bénéfices de ce mode de vie, il me faut par contre être encore plus attentive pour bien identifier ce qui me convient vraiment pour éviter les quelques ratés que j’ai pu connaître au cours de l’année écoulée.

Si cela vous intéresse, je pourrais vous faire l’inventaire exact catégorie par catégorie de ce que contient ma garde-robe, même si je ne sais pas si cela peut être utile ou intéressant, car cela ne correspond qu’à moi, et mon rythme de vie (entre travail au bureau et vie de famille en ville). Faites-le moi savoir en commentaire au cas où.

A bientôt

Emm