Quels sont vos loisirs actuellement? Certains, comme les loisirs créatifs, nécessitent pas mal de matériel. Que l’on soit adepte de couture, de tricot, broderie, scrapbooking, modelage ou que sais-je encore, on a souvent tendance à accumuler bien plus de matériel que ce que l’on utilise. Alors cette semaine on s’attaque au désencombrement du matériel créatif.

Désencombrement du matériel créatif ça veut dire quoi?

Précisons un petit peu de quoi sera faite cette étape de désencombrement du matériel créatif. Tout d’abord je précise que cette semaine on s’attache à notre matériel à nous. Il ne s’agira pas encore de traiter le matériel de petits bricolages des enfants. Nous nous occuperons de cela après.

Nous allons trier ensemble le matériel lié à nos activités manuelles ou loisirs créatifs. Comme indiqué plus tôt, cela peut correspondre à de nombreuses activités. Donc il est possible que pour vous cela regroupe plusieurs types de matériaux si vous pratiquez plusieurs activités. Il se peut aussi que vous ne soyez pas du tout concerné(e) par cette étape, si vous n’aimez pas ce genre d’activités.

Travail de réflexion

Avant de s’attaquer au tri en tant que tel, j’aimerais que vous procédiez à un petit travail de réflexion dans votre carnet. Créez un tableau avec 5 ou 6 colonnes (sur deux pages si nécessaire pour avoir de l’espace pour écrire). Notez d’abord dans la première colonne le type d’activité pour laquelle vous possédez du matériel. Par exemple pour moi on pourra trouver: scrapbooking/carterie, couture, tricot et peinture/dessin. Indiquez ensuite en deuxième colonne le lieux de stockage du matériel. Cela peut servir de révélateur si vous réalisez que vous multipliez les zones pour une même activité. Vous pouvez aussi indiquer où vous souhaitez stocker cela une fois le tri fait (telle boite, tel tiroir, etc).

Puis, dans la troisième colonne, indiquez la fréquence à laquelle vous pratiquez ces activités. Vous pouvez aussi être encore plus précis, et mettre le temps que vous y consacrez (par semaine/mois selon votre préférence). Je vous invite vraiment à faire cela en toute honneteté. C’est primordial pour avoir une réelle prise de conscience de notre réalité, de ce à quoi nous consacrons du temps. Cela ne veut pas dire que vous devrez de vous débarrasser de tout, nous verrons cela un peu plus loin.

Passons maintenant à la quatrième colonne et inscrivez ici votre ressenti quand vous pratiquez cette activité. Quels sont ses bienfaits pour vous? Pas ce que les gens sont sensés ressentir, mais ce que vous ressentez vous. Cela pourra vous rappeler pourquoi vous vous etiez tourné(e) vers ce loisirs. Et si c’est une activité que vous ne pratiquez pas vraiment en ce moment, ajoutez une cinquième colonne et essayez de vous demander pourquoi? Qu’est-ce qui vous empêche de coudre par exemple? Pourquoi vous ne prenez plus le temps?

Enfin avant même de mettre le nez dans le matériel, inscrivez dans une sixième colonne quel est le matériel indispensable (pour vous!) pour pratiquer. Je suis prête à parier qu’il y aura beaucoup moins de choses essentielles que ce que vous possedez en réalité… n’est-ce pas?

Peut-etre que ce simple exercice vous fait déjà réaliser quelles sont les activités qui méritent que vous leur consacriez de l’espace dans votre intérieur tant la différence de ressenti enfin noté est importante. Ce fut le cas pour moi en tout cas.

Passons au désencombrement du matériel créatif

Pour ce tri, nous allons procéder activité par activité. Donc pour chacune d’entre elles, rassemblez tout le matériel ensemble, et sortez tout du lieu de stockage. Regroupez les éléments par catégories et disposez-les en petits groupes. Par exemple si on pense à la carterie, je vais faire un tas de papier, un tas de petits décors, un tas d’adhesifs…

Matériel pour carterie avant le tri

Jetez ensuite un coup d’oeil à votre carnet et isolez le matériel de base vraiment,  vraiment nécessaire en respectant la quantité utile. Inutile de garder 4 paires de ciseaux quasi identiques quand on sait que l’on utilise toujours la même, notre préférée. Ce matériel de base vous le garderez c’est sur!

Puis pour le reste, posez-vous les questions suivantes:

  • Est-ce encore en état (certains matérieux se dégradent avec le temps ou l’usure)?
  • Est-ce que je l’aime toujours? Nos goûts évoluent, tout comme les techniques que nous aimons utiliser.
  • Y-a-t-il un projet spécifique pour lequel je vais l’utiliser?
  • Est-ce qu’il est unique? Ou est-ce qu’au contraire j’en possède des multiples, ou très proches? Si c’est le cas, alors ne conservez que votre préféré. Par exemple si on a quatre tissus avec un motif proche, on peut conserver celui qu’on préfère. Car si un jour on veut l’utiliser, on ira certainement vers ce motif préféré.

Si vous répondez non à une ou plus de ces questions, je pense qu’il est temps de vous séparer de l’objet. Vous ne croyez pas? Ces quatres questions pourront vous accompagner dans cette première étape de tri. Elles vous aideront à décider de garder ou non votre matériel.

La juste quantité

Et voilà l’étape peut-être la plus difficile pour beaucoup d’entre nous. Savoir se limiter dans la quantité que nous conservons.

Une fois de plus il n’est pas question de se faire violence, et de se priver, vision négative de ce que peut être le minimalisme. Au contraire, l’idée est de vous simplifier la vie quand vous ferez cette activité. Vous n’aurez que du matériel que vous aimez vraiment, et qui est utile. Et en plus il sera plus facile d’y accéder, et de le ranger ensuite. Que du positif finalement, du plus et non du moins.

Une fois le premier écrémage réalisé grace aux questions, regardez ce qu’il vous reste et à nouveau, allez jeter un coup d’oeil dans votre carnet. Est-ce que ce matériel est en quantité suffisante pour le temps que vous consacrez à votre activité? Vous êtes seul juge de cela, je ne vous indiquerai donc aucune quantité recommandée. C’est à vous de décider. Vous pourriez par exemple ne conserver que vos objets préférés (tissus, fils, papiers etc).

Et si vous souhaitez conserver du matériel alors que vous aviez indiqué ne pas faire cette activité fréquemment, il est peut-etre temps d’y consacrer du temps régulièrement. Notamment si vous avez indiqué que cette activité était vraiment bénéfique pour vous. Fixez vous un projet en particulier, et donnez-vous un rendez-vous avec cette activité pour vous y remettre enfin. Même si ce n’est que 15 minutes par semaine, ce sera toujours ça! En ce qui me concerne je suis vraiment motivée pour enfin apprendre le tricot. Je vais tout faire pour y consacrer enfin du temps! Vous pouvez inscrire cette bonne résolution dans votre carnet, et noter votre nouveau rendez-vous dans votre agenda, comme vous noteriez un rendez-vous de médecin.

Matériel de carterie après le tri

Laisser aller

En faisant le tri, peut-être réaliserez-vous que le fait de maniupler le matériel d’une activité vous apporte bien plus de plaisir que de manipuler celui d’une autre. Ce fut mon cas lors de ce tri avec le matériel de couture. Ce ressenti est un signe de ce qui vous plait vraiment. Et il s’avère dans mon cas, que cela correspondait aussi à ce que j’ai inscrit dans mon cahier avant même de trier. Alors pendant la réflexion comme votre tri, montrez-vous attentif/ve à votre ressenti. Est-ce que rien que le fait de manipuler certaines choses vous donne envie de reprendre une activité? ou au contraire, certains objets ne vous font ressentir rien de spécial. Ceux-là peuvent sans doute être éliminés…

Enfin peut-être que ce tri vous permettra de réaliser et d’accepter le fait que vous êtes passé(e) à autre chose. Nous avons tendance à garder des objets que notre moi passé aimait vraiment, bien que nous ne ressentions plus un attrait particulier. Dans ce cas, le fait de voir ces choses au mieux ne vous fera rien ressentir du tout, au pire de la culpabilité de ne plus consacrer du temps à cela, de ne pas utiliser les choses, et d’avoir gacher de l’argent. Il est temps d’accepter que cela n’est plus nous aujourd’hui, que nous avons changé. Et embrassons pleinement ce qui nous fait vibrer aujourd’hui.

Quelques options en cas de difficulté

Voici quelques idées pouvant vous aider si ce désencombrement du matériel créatif est difficile pour vous:

  • La solution du module: se limiter à une boite, une caisse, bref un contenant. Tout votre matériel devra rentrer dedans. Et ainsi cela freinera vos envies d’achats puisque si cela déborde, il faudra faire du tri. Mettre une limite physique aide à rester raisonnable et pourquoi pas à faire un tri un peu plus drastique.
  • Toujours la solution du stockage temporaire: Si c’est difficile d’éliminer des choses maintenant, mettez les de côté dans une caisse hors de portée pendant 6 mois. Inscrivez la date ‘de péremption’ dessus, et une fois atteinte, si vous n’avez pas eu besoin de ces choses, vous pourrez alors en disposer sans états d’âme.
  • Faire une shoping detox pour cette activité: si vous constatez que vous avez beaucoup de matériel et n’arrivez pas à vous en defaire avec les techniques proposées ici, imposez vous une petite règles de ne plus acquérir de matériel jusqu’à réduction réelle et visible de votre stock!
  • Partagez et partagez encore et encore. S’il est difficile de se séparer de matériel quand on ne sait pas où ca va, on ressent beaucoup moins l’impression de ‘gachis’ si on voit nos amis, nos proches, utiliser ce matériel. Alors partager votre matériel avec vos amis pourra vous aider à réduire, tout en vous apportant un sentiment très positif, d’apporter de la joie à vos amis. Bien sûr il faut qu’ils soient demandeurs, et choisissent ce qu’ils prennent, il n’est pas question de leur refourguer vos ‘déchets’.

Que faire du matériel créatif ?

Pour vous séparer du matériel trié, je vous invite à retourner voir les différentes voies de dons/ventes que vous aviez identifiées lors de la deuxième semaine du programme.  Et si jamais vous manquez d’idées, pensez aux enseignant(e)s de maternelle et primaire toujours preneurs/ses de matériel créatif pour les nombreux bricolages réalisés en classe. Vous pourriez aussi vous tourner vers des centres aérés et tout autre lieu accueillant du jeune public et réalisant des activités manuelles avec eux.

matériel donné

Prochain rendez-vous

Si vous avez vraiment beaucoup de matériel car de nombreuses activités, n’hésitez pas à passer plusiers semaines sur cette étape afin de bien prendre le temps de tout traiter. Et n’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux vos avancées en me tagguant (ou en privé). Je pourrais ainsi voir vos progrès. On se retrouvera ensuite pour la prochaine étape, toujours sur le thème des loisirs. D’après-vous on fera quoi?

Si cet article et plus généralement ce proramme vous est utile, pensez à partager avec vos proches ou sur vos réseaux sociaux, c’est ce qui lui permet de vivre. Et partagez avec nous vos progrès et réflexions en commentaire ici ou sur les réseaux sociaux.

Et si jamais vous découvrez maintenant le programme 52 semaines pour désencombrer sa maison et se simplifier la vie par cet article, retrouvez-le dans son intégralité ici, et rejoignez nous. Ce programme entièrement gratuit et sans publicité vous permettra tout au long de l’année d’alléger votre quotidien.
Vous pouvez aussi me rejoindre sur Instagram ou Facebook.

6 Replies to “Semaine 19 – Désencombrement du matériel créatif

  1. Prochaine étape , tri du matériels de bricolage des enfants ?
    Je fais de la couture , je fais nos vêtements mais j’ai pris le pli de n’avoir que ce dont j’ai besoin , j’achète la quantité nécessaire.
    Par contre comme je réutilise le tissus de ce qui ne convient plus , je stocke dans une caisse et quand elle est pleine je trie , découpe, jette, je réutilise a l’infini quand c’est possible .

    Super article comme toujours, bon lundi à toi !

    http://minimalistfamily.pythonanywhere.com/

    1. C’est parfait de se limiter à un contenant donné, comme ta caisse à tissu, cela permet d’eviter de se laisser déborder car c’est tellement facile d’acquérir toujours plus.

  2. Ah la bête noire !
    Pas dans le sens que c’est un cauchemar comme les papiers administratifs mais parce que c’est toute ma vie, des décennies (oui oui j’ai 61 ans) accumulées et utilisées, impossible de rassembler tout au même endroit, même par catégorie, j’ai déjà fait du tri plusieurs fois, déplacé les objets dans la maison, puis réunis dans un même endroit, c’est un travail de longue haleine qui n’est jamais terminé… Et pourtant il faudra bien, puisque je ne suis pas immortelle, et comme Margareta Magnuson, je ne peux pas laisser ça à mes enfants qui ne sont pas intéressés… Merci de la piqûre de rappel.

    1. Alors essaye de prendre le temps qu’il faudra pour bien faire ça. Peut-être pas une bonne fois pour toute mais un premier gros tri complet. J’espère que l’article t’aura motivée et te permettra d’avancer. Si tu as vraiment beaucoup commence par rassembler dans des caisses par activités et puis ensuite seulement fais le tri d’une activité a fond. Bon courage!!

  3. aie aie ça y est nous arrivé.e.s à la catégorie qui encombre le plus mon appartement, la plus mal rangée et celle dans laquelle il va falloir faire le plus de tri…
    la réflexion va être intense, allez zou! c’est parti!

    encore merci!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.