Hello,

Il y a peu, suite à la lecture de plusieurs livres et de quelques blogs (je vous mets mes références en bas de cet article, certaines vont vraiment trop loin pour moi, mais il y a des choses bonnes a prendre partout), je me suis lancée dans un grand « désencombrement » de ma maison. et je dois avouer que ca m’a fait tellement de bien que c’est pour cela que j’écris cet article aujourd’hui.
A la base, ce n’était pas spécialement dans une optique écolo, mais en y réflechissant et à la lumière de mes dernières lectures, je me rends compte que cette étape fait aussi partie du processus de changement de ma façon de vivre pour être plus en adéquation avec l’environnement. Comme vous le voyez, je n’invente rien, cet article est juste la synthèse de ce que j’ai lu ailleurs et que j’ai mis en pratique pour moi en piochant ici et là.
J’étais tombée par hasard sur le blog de Zalinka, et j’avais trouvé l’idée de son bootcamp maison génial, mais je remettais sans cesse à plus tard. Et puis j’ai lu « l’art de l’essentiel » de Dominique Loreau et ca m’a donné envie de tenter le coup, de revenir à l’essentiel.
J’ai donc désencombrer chaque piece de la maison une à une en appliquant le même principe (que j’ai d’ailleurs retrouvé dans d’autres livres et blog):
  • Est-ce que cela fonctionne? est-ce que c’est encore bon (pour les produits périssables, nourriture ou cosmétiques)? si la réponse est non, on s’en débarasse
  • Est-ce que je l’utilise vraiment? (sur 1 an, sans tricher) si la réponse est non, on élimine
  • Est-ce que j’en ai plusieurs? si la réponse est oui, on en garde un seul (ok pour les vetements  bien sur cela ne s’applique pas aussi strictement mais vous voyez l’idée)
  • Est-ce que ca vaut la peine de le garder en terme de temps (à nettoyer, ranger, etc) et d’espace (puis-je utiliser mieux cet espace)? si vous hésitez sur la réponse, c’est probablement que non… mettez le alors de coté (hors de la vue dans une boite par exemple). Si il ne vous manque pas, c’est que vous pouvez vous en séparer.
  • Et pour les écolos: est-ce que cet objet est bon pour moi (composés toxiques par ex), durable ?  Si c’est non, là aussi on s’en sépare
Bien sur se séparer de l’objet ca ne veut pas dire jeter, sauf pour ce qui est vraiment cassé et non réparable (et on garde pour réparer, on le fait tout de suite hein!! pas dans 10 ans).
Il existe plusieurs solutions pour donner une seconde vie a ces objets: les donner à un proche, les revendre, les donner à une oeuvre caritative. J’ai vendu ainsi tout un tas de trucs dont je ne me servais jamais (fringues trop grandes jamais portées, certaisn trucs de scrap, petit electromenager qu’on ne sort jamais, livres qu’on n’a pas vraiment aimé, et qu’on ne relira jamais, etc…), j’ai donné beaucoup de choses (vêtements, livres à la bibliothèque de quartier, matériel de scrap inutilisé à l’ecole maternelle de mon fils, excedent de vaisselle à des associations etc..)
Mes placards (d’ailleurs certains meubles sont devenus inutiles, donc hop revendus!), et ma maison respirent, et moi aussi!
Je ne pensais pas que faire le vide pour ne garder que les objets utiles, et ceux qu’on aime vraiment serait aussi bénéfique. Les pieces désencombrées deviennent agréables, et du coup on gagne du temps (moins de rangement, de ménage, moins de temps a chercher si ou ca)
Pourquoi c’est écolo de désencombrer?
En fait c’est une réelle prise de conscience qui s’est opérée…
Parce qu’on réalise que finalement on n’a pas besoin d’autant de choses. D’ailleurs ce n’est pas si facile d’ouvrir les yeux et de réaliser à quel point on était rentrée dans le système de surconsommation. Maintenant (en tout cas c’est le cas pour moi), avant d’acquérir un nouvel objet, je me demande vraiment si je vais m’en servir, si j’en ai réellement besoin ou si il va encombrer à nouveau ma maison. Du coup je ne fais plus d’achats « compulsifs ». Quand quelque chose me fait envie, je le note, je prends le temps de la réflexion, et la plupart du temps je me dis après deux ou trois jours que ce n’est pas nécessaire.
On consomme donc moins, et comme on consomme moins, on peut mieux consommer.
On peut ainsi remplacer 5 objets dont on ne se servait pas vraiment par un seul, celui de meilleur qualité, le beau qui nous faisait envie, mais qui peut-etre etait trop cher (et donc on se rabattait sur plusieurs autres qui n’allaient pas vraiment). On aura plus de plaisir a l’utiliser, et en misant sur la qualité, il sera plus durable!

On peut aussi choisir un objet dans une matière plus noble (qui est d’ailleurs souvent plus naturelle et avec une longévité supérieure). Je préfère mainenant m’acheter un seul beau bijou en argent ou en or, qui durera longtemps plutot qu’une floppée de bijoux fantaisies dont la couleur passera en quelques semaines ou mois, c’est la même chose pour de belles chaussures en cuir etc.Je sais que ca peut vous paraitre un peu bizarre (surtout venant de moi, acheteuse succombant facilement aux modes) mais pourtant j’ai vraiment l’impression d’avoir « avancé », d’avoir ouvert les yeux, et d’avoir changé ma vision des choses sur la consommation.

Quelques lectures pour aller plus loin:
Comme je l’ai dit plus haut, certaines de ces lectures peuvent vous paraitre vraiment extrême dans la démarche. Il faut avant tout choisir le pas que l’on est prêt à faire, petit ou grand.J’espère que ce looooong post, bien différent du scrap ou de la cuisine, ne vous aura pas découragé à venir par ici.

Vous hésitez encore? redécouvrez les autres articles consacrés au désencombrement et au minimalisme:

9 Replies to “Le désencombrement, étape nécessaire

  1. Génial ton article… c'est aussi qq chose que je pense faire… notamment pour les cartons de déménagement qui n'ont pas été déballés depuis les 2 derniers et qu'on trimbale…

  2. Et bien…. Zalinka doit avoir quelques nouvelles disciples… Je suis son blog depuis quelques temps et j'avoue que je cela permet de faire un grand tri dans tout le "brol" que l'on garde….J'avance lentement mais sûrement dans mon nettoyage par le vide…..

    1. Oui je connais merci 😉 J’ai d’ailleurs un article prévu à ce propos et le pourquoi j’ai choisi de ne pas faire de capsule wardrobe (apres moultes hesitations lol)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *