Je vous avez parlé il y a peu des bénéfices immédiats et évidents d’un mode de vie plus minimaliste. Nous allons maintenant aborder d’autres avantages, des avantages qui sautent moins aux yeux lorsqu’on commence à réduire ses possessions et qui pourtant sont à mon sens bien plus importants, car ils ont un vrai impact sur votre bien-être intérieur (en tout cas ce fut le cas pour moi)
  • Un impact réduit sur l’environnement.

C’est presque une évidence et pourtant ce n’est pas forcément cette raison qui est invoquée par ceux qui choisissent un mode de vie plus minimaliste. Il est cependant clair que posséder moins de choses et surtout se contenter de moins réduit notre consommation et donc la pression que l’on met sur notre planète en termes de consommation des ressources qu’elle nous offre. En adoptant un mode de vie plus minimaliste il arrive également souvent que lorsqu’on choisit d’acquérir quelque chose, on opte pour une plus grande qualité, et donc un objet qui sera plus durable ce qui là aussi réduit notre impact environnemental.

  • Une meilleure connaissance de soi.

C’est un des bénéfices que je ressens le plus fortement depuis que j’ai adopté ce mode de vie. J’ai appris à reconnaître ce que j’aime, ce qui me convient ou au contraire ce qui ne me convient pas, et j’arrive mieux à en faire part à mon entourage. En fait au cours de mon grand désencombrement j’ai pris un nombre incalculable de petites décisions pour savoir ce que je souhaitais vraiment conserver, et ce qui n’avait pas de raison d’être chez moi, soit parce que je n’aimais pas l’objet, soit parce que je ne l’utilisais pas suffisamment. Ce processus m’a vraiment permis de prendre conscience de ce qui fait ma vie, mon quotidien en identifiant ce dont j’ai besoin chaque jour et ce qui n’apporte rien à ma vie. Je pense que ceci à véritablement constitué un entraînement à prendre des décisions car il m’est aujourd’hui beaucoup plus facile de choisir, d’accepter ou de refuser des activités, des relations, des objets etc. Je me sens bien plus capable d’affirmer mes préférences et mes choix haut et fort.

  • Une plus grande confiance en soi.

Cela va de pair avec le point précédent mais le fait de mieux se connaître permet de se sentir plus sûre de soi. Comme je le disais je peux affirmer mes préférences et mes choix à mes proches. J’ai appris à dire non, notamment à travers le fait de peu à peu prendre conscience que je ne suis plus à la merci des médias, et de la société de consommation. Bien sûr je suis toujours une consommatrice (surtout en matière de mode… mon point faible je l’avoue) mais mon rapport à elle est beaucoup plus conscient, il ne s’agit plus d’une sorte d’emprise inconsciente.
J’ai aussi appris grâce à ce long cheminement et tous les changements qu’il a impliqué dans tous les aspects de ma vie que j’étais capable d’accomplir plein de chose, et que je pouvais avoir un impact positif (même minime) sur d’autres personnes, notamment à travers ce blog et le partage de mon expérience personnelle. J’ai ainsi davantage confiance en moi, en ce que je suis capable de faire, et aussi en ma capacité de progression, de changement pour toutes les autres choses sur lesquelles je sais que j’ai besoin de travailler et où j’ai envie d’avancer.

  • Un esprit plus clair et donc plus efficace.

Le fait d’évoluer dans un espace désencombré permet également d’avoir l’esprit plus clair et d’être donc plus efficace. Notre concentration n’est plus perturbée par la quantité incroyable de stimulus visuels pouvant nous entourer dans un espace encombré et qui peuvent nous inciter à procrastiner et/ou à passer d’une tâche à la suivante (dont un élément dans notre entourage nous attire le regard) sans finir réellement celle en cours. Dans un espace clair et organisé, tout matériel nécessaire à l’activité entreprise est immédiatement à disposition puisque l’on sait parfaitement où il se trouve et qu’il est accessible aisément. De plus le fait de mieux se connaître, cité précédemment, implique aussi que l’on sait mieux identifier ses points forts, sa façon de fonctionner, les périodes où nous sommes le plus efficace et donc de mieux organiser les tâches à effectuer en fonction de ces différents points. Et même lorsqu’on ne veut ‘rien faire’, je vous avoue que c’est beaucoup plus facile de se détendre dans un espace clair et dégagé, on peut nettement plus facilement se concentrer sur un bouquin, une sieste, les nuages qui passent, etc.

  • Des relations plus riches

En commençant par désencombrer son intérieur et en adoptant peu à peu un mode de vie minimalisme dans tous les aspects de sa vie, on appréhende également différemment les relations que l’on entretient avec nos proches, la famille, les amis et les connaissances.
J’ai ainsi arrêté de vouloir maintenir à tout prix des relations amicales qui n’étaient plus naturelles en acceptant le fait que parfois nous prenions des chemins différents de personnes que l’on adorait à une époque. Mettre un point final à des histoires d’amitié ou simplement à des relations avec des connaissances n’est plus pour moi seulement une chose négative. Je savoure le bonheur d’avoir eu la chance de partager un bout de chemin avec ces personnes et je choisis de me concentrer sur les personnes qui sont à mes côtés dans le présent. Ainsi je pense avoir moins de copines, mais quelques amitiés bien plus profondes, dans lesquelles j’arrive à beaucoup plus m’investir en étant plus disponible et à l’écoute  des autres et moins de mon ego et de toutes mes insécurités intérieures (en espérant que mes amies passant par ici aient la même impression, haha).
Je savoure aussi bien davantage les moments avec mon mari et/ou mes enfants car lorsque je suis avec eux, je le suis maintenant vraiment. Notre esprit n’est plus tourné vers la prochaine tâche à effectuer, le repas à préparer, etc, mais bien entièrement consacré à profiter du moment présent, et ça nos proches aussi l’apprécient plus que tout.

  • Une plus grande appréciation du quotidien
J’ai appris au cours de ce cheminement à ré-apprécier pleinement les petites joies simples du quotidien. J’apprécie également les moments de solitude me permettant de me ressourcer et de me consacrer à des choses qui sont importantes pour moi ce qui participe à mon épanouissement personnel. Je cultive mon propre jardin intérieur dans ces moments là, et cela me rend encore plus positive.
Je ressens plus de gratitude pour toutes les choses que la vie met sur mon chemin, bien sur toutes les expériences positives mais je crois que j’arrive aussi à faire face aux difficultés avec un peu plus de sérénité car j’ai confiance dans le fait que ces difficultés me permettront sûrement de me dépasser et d’avancer encore plus. Bien évidement je dis cela au repos, et pas quand la difficulté se retrouve juste devant moi, moment où comme avant, je peux me sentir submergée par la crainte. Mais disons que le calme arrive plus facilement à retrouver son chemin lorsque la vie devient mouvementée.
  • Une plus grande liberté
Depuis que j’ai désencombré ma maison, je me suis réellement détachée des objets que je possède encore. C’est pourtant assez contradictoire car il y a des objets chez moi que j’adore réellement, qui me rendent heureuse rien qu’en les regardant (je pense à mes petites statuettes en pierre achetée à Kyoto par exemple), ou que j’ai vraiment plaisir à utiliser car lors que leur acquisition j’ai opté pour un objet de qualité avec un design et des matières que j’apprécie. Pourtant si pour une raison ou une autre, je devais tous les perdre, cela ne serait pas la fin du monde pour moi car après tout, ce ne sont que des objets. Je serai aussi (du moins je le pense) prête à tout abandonner pour partir à l’aventure si la possibilité s’offre à moi. Je me sens vraiment plus libre par rapport à cela, plus libre également lorsque je pars en voyage et que je n’emporte que le strict nécessaire (et plus la moitié de ma garde-robe), plus libre enfin de faire des beaux rêves de voyage, de vie à l’autre bout du monde et de me donner les moyens d’essayer de les réaliser.
Je pense que je reviendrai sur ces différents bénéfices en consacrant un article entier pour chacun d’entre eux et ainsi voir plus en détail comment le minimalisme peut changer la vie (en tout cas pour moi ce fut le cas) sur chacun de ces points.  Qu’en pensez-vous?
Avez-vous adopté un mode de vie plus minimaliste vous aussi?
Quels sont les bénéfices que vous avez découverts?

2 Replies to “Les bénéfices secondaires du minimalisme

  1. Oui, j’essaye vraiment de moins consommer, de simplifier, de ralentir, de ne pas me laisser duper par les sirènes du consumérisme. Je gaspille moins, j’achète vraiment moins et surtout différemment. J’aimerais parfois me permettre plus d’achat de meilleur qualité. Même si j’achète peu de vêtements pour moi, j’achète encore essentiellement du Zara, Gap, Monop, Cyrillus….. J’ai repéré une marque française pour les pulls (Maison Standard) et je vais essayer vu mes nombreuses déceptions avec le low cost.
    J’aime cette façon de vivre et je suis mille fois plus heureuse, c’est un cheminement qui me convient et qui effectivement m’apporte une plus grande confiance, une vie plus douce, plus simple, plus qualitative

  2. Je ressens également plus de liberté ! Et surtout quand je me suis rendu compte que cela fait des mois que je ne suis pas allée dans un centre commercial pour faire du « shopping » ou du « lèche-vitrine » et je suis bien contente d’être passée à autre chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *